Les Naufragés du Métropolitain 2.Station Assassins

. . Aucun commentaire:
Suite et fin du diptyque Les Naufragés du Métropolitain avec Station Assassins. La crue de la Seine continue en cette nuit du 17 janvier 1910. Nous avons suivi Louise et Valentin, polisseuse et apprenti des ateliers de joaillerie Vernes, l'ineffable Henri Delaroche et la bande de brigands menée par Le Fennec dans à la surface d'un Paris en proie à d'incessantes intempéries. 

Nous les retrouvons avec Station Assassins dans les souterrains de la ville. Plus précisément dans ses égouts et ses premières stations de métro. Alors que le jeune Valentin réalise la gravité de ses actes et la réalité de sa relation avec le Fennec, ce dernier quitte ses acolytes pour monnayer son butin chez un receleur. Bien vite des soupçons quand à l'honnêteté du Fennec conduisent Zoizeau à se lancer à a poursuite. 

Par ailleurs, les inspecteurs de la Brigade Régionale de Police Mobile suivent le voleur à la trace et remontent sa piste. La course aux joyaux du Tsar nous entraine très rapidement en sous sol, alors même que tout le monde joue contre le temps. Talonné par ses complices, qu'il compte bien doubler, mais aussi par les inspecteurs de ce qu'on aura bientôt l'habitude de nommer les Brigades du Tigre, Le Fennec passe par les sous-sols pour traverser la capitale au plus vite et le plus discrètement possible. Mais c'est sans compter sur la détermination de ses poursuivants et sur un autre détail qui lui avait échappé. Paris est sous les eaux de la Sine et les tunnels qu'ils empruntent vont rapidement se transformer en souricières face à des flots implacables.

Toujours aussi bien maîtrisé, le scénario de Patrice Ordas nous entraine dans une véritable course poursuite. L'intrigue s'y démêle petit à petit, pendant les moments de "pause" alors que les personnages prennent le temps de la décision avant de repartir au triple galop. Toute cette agitation n'empêchera cependant pas une romance de poindre le bout de son nez. Nathalie Berr est toujours aussi efficace aux dessins, avec notamment des expressions de visages maitrisées et variées tout au long des pages.

Les Naufragés du Métropolitain  nous offre une belle enquête policière dont l'auteur parvient à semer le doute dans l'esprit du lecteur au moment même où celui-ci apparaît dans celui de l'inspecteur. Un diptyque réussi.


Scénario : Patrice Ordas - Dessins : Nathalie Berr - Editeur : Bamboo 
Collection : Grand Angle - Série Terminée - 2 tomes.



Vous avez aimé cette chronique ? Pensez à vous inscrire à la newsletter et/ou au flux RSS pour être informé des prochaines publications.


Get this Related Posts Widget

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

COUPS DE COEUR DU MOMENT :

un titre ? un auteur ?

REJOIGNEZ-NOUS SUR FACEBOOK

DOSSIERS / GUIDES

ARCHIVES