Un zoo en hiver - Jirô Taniguchi

. . 5 commentaires:
Taniguchi (Quartier Lointain) reprend ses souvenirs de jeunesse et nous raconte tout en douceur les débuts professionnels d'un jeune homme qui rêve de vivre sa passion pour l'illustration et être dessinateur de mangas.

Devenu assistant mangaka après avoir quitté un job qui ne lui convenait pas, Hamaguchi poursuit son idéal, allant même à l'encontre des recommandations de sa mère, en choisissant une voie que beaucoup jugent bancale.


Hamaguchi est jeune et assez naïf, il va découvrir beaucoup de choses en venant s'installer à Tokyo et en fréquentant des artistes. Premières cuites, premiers émois mais aussi premiers doutes sur le choix de vivre en faisant ce qu'on aime et les difficultés qu'il faudra surmonter.

Le travail d'assistant mangaka est décrit au sein d'un studio. Ils sont ainsi trois à aider l'artiste à réaliser ses planches et on se rend bien compte de la somme de travail incroyable que représente la publication hebdomadaire d'un manga dans un magazine. A coté de cela, les assistants qui ont l'ambition de créer leur propre manga oeuvrent en dehors des heures de travail, il faudra ensuite réussir à convaincre un éditeur pour être publié et nombreuses sont les déceptions.

Le rythme du récit est assez lent et il ne se passe pas énormément de choses. C'est de la proximité que crée encore une fois Taniguchi qui nous décrit tellement bien les ambiances que l'on se sent transporté à côté des personnages. Comme lors de cette soirée dans le quartier de Shinjuku ou l'on ressent vraiment l'ivresse d'Hamaguchi avec toutes les lumières de la ville tournant autour de lui.

Mais le scénario est très lisse et si vous êtes allergiques aux introspections vous risquez de vous ennuyer. La naïveté du héros aurait pu être exploitée pour ajouter un peu d'humour, mais elle est en fait touchante et c'est comme cela qu'il faut prendre cette œuvre. Comme un témoignage, presque une autobiographie.

Ce n'est pas l'ouvrage le plus passionnant de l'artiste, ni le plus intime. Mais le regard porté sur le monde du manga y est authentique et sans esbroufe. On en ressort avec une agréable sensation, de celles que peu d'auteurs sont capables de procurer. Et rien que pour cela, la lecture en vaut la peine.



Scénario & Dessins : Jirô Taniguchi - Editeur : Casterman - Collection écritures. One shot

© by TANIGUCHI Jiro / Shogakukan


Wikio

Vous avez aimé cette chronique ? Pensez à vous inscrire à la newsletter et/ou au flux RSS pour être informé des prochaines publications.

Get this Related Posts Widget

5 commentaires:

  1. J'adore Taniguchi. Il se dégage toujours de ces mangas une profondeur d'âme incroyable. Ce zoo en hiver m'a conquise.

    RépondreSupprimer
  2. Pour info ce "Zoo en hiver" a finit à la 12ème place des meilleures ventes mangas en france pour la période du 20 juillet au 16 août. C'est pas mal

    RépondreSupprimer
  3. Oui Taniguchi a pas mal de succès en France. Comme je le disais dans ma chronique de La montagne magique il est le mangaka à l'inspiration la plus Européenne et ses œuvres sont publiées chez nous en sens de lecture universel. Ce qui fait qu'il est lu par de nombreuses personnes, même parmi des gens qui ne lisent habituellement pas de mangas.

    RépondreSupprimer
  4. Ce n'est pas pour rien qu'auprès des puristes, Taniguchi n'est pas un auteur de manga, mais de bandes dessinées japonaise ! ^_^

    RépondreSupprimer
  5. Je suis en 4ème et je me suis inscrite à l'école des loisirs et je viens de recevoir ce manga que j'ai lu en une journée.
    Taniguchi créé des scénarios pas forcément faciles à comprendre mais qu'ils rend compréhensibles grâce aux illustrations. Trés bon manga.

    RépondreSupprimer

COUPS DE COEUR DU MOMENT :

un titre ? un auteur ?

REJOIGNEZ-NOUS SUR FACEBOOK

DOSSIERS / GUIDES

ARCHIVES