Taxi Molloy - Chabert / Dimberton

. . Aucun commentaire:
Ça y est Molloy a enfin atteint son objectif : devenir chauffeur de taxi. Il en rêvait depuis tout petit déjà, alors qu'il subissait les brimades de ses camarades d'orphelinat. Alors, quand sa grand-mère qui l'a recueillit à la mort de son chien a soutenu son projet, quelle joie cela a été pour lui !

Maintenant qu'il a son beau taxi jaune, il a étudié de manière stratégique les différents emplacements de New-York qui lui apporteront le plus de clients et si possible des femmes. Il vient d'avoir dix-huit ans et il aimerait bien connaitre les plaisirs charnels. Il se dit que taxi, c'est un sacré bon moyen de rencontrer des demoiselles…

Ce tableau parait idyllique ? Oui, en surface beaucoup de choses peuvent sembler idéales, mais quand on y regarde de plus près…

L'un des aspects que promet un album qui s'intéresse à un chauffeur de taxi new-yorkais est qu'il y aura certainement de nombreuses vues de la ville. Dans Taxi Molloy la grosse pomme est tellement bien représentée et sublimée qu'elle en devient un personnage à part entière. Les dessins d'Alexis Chabert sont magnifiques, détaillés et ces cadrages sont variés, cinématographiques.

Les couleurs (œuvre du coloriste Cyril Saint Blancat dont j'avais déjà relevé le talent pour "Ceci est mon corps") sont superbes et chaleureuses, mais ne vous y trompez pas, nous avons ici affaire à un destin tragique, qui m'a laissé un certain spleen une fois la lecture achevée. Je suppose que le contrat a été rempli, réussir à créer de l'empathie pour ce personnage naïf et rêveur. Et puis on ressort rarement indemne d'une tragédie.

Molloy n'est pas très malin, mais il est gentil et a un bon fond. C'est ce genre de gamin à qui on aimerait tant pouvoir dire de se méfier, que la vie n'est pas si simple et les gens si gentils qu'il n'y parait...

Alors que l'on se demande un peu où elle veut nous mener, l'histoire vire au fil des pages de plus en plus vers un drame, dont les flashback relèvent le côté sordide. Ce scénario de François Dimberton est habile, rempli de petites subtilités, mais il est aussi cruel et loin d'être optimiste.




Scénario : François Dimberton - Dessins : Alexis Chabert
Editeur : Bamboo - Collection Grand Angle - Récit complet.


Wikio


Vous avez aimé cette chronique ? Pensez à vous inscrire à la newsletter et/ou au flux RSS pour être informé des prochaines publications.



Get this Related Posts Widget

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

COUPS DE COEUR DU MOMENT :

un titre ? un auteur ?

REJOIGNEZ-NOUS SUR FACEBOOK

DOSSIERS / GUIDES

ARCHIVES