Batman : Ego / Catwoman, le gros coup de Selina - Darwyn Cooke

. . 1 commentaire:
Cette édition de Panini regroupe deux excellents titres de Darwyn Cooke ayant pour toile de fond les ruelles brumeuses de Gotham City, Batman : Ego et Catwoman, le gros coup de Selina.

Batman : Ego

Alors qu'il tentait d'appréhender un complice du Joker, d'un seul coup tout a viré au cauchemar. Cela faisait déjà un moment qu'il se sentait se perdre, que son engagement envers la ville qu'il avait juré de protéger commençait à sérieusement l'étouffer.

Ce soir il a perdu beaucoup de sang. Et beaucoup de celui d'autres a coulé également. Il se sent responsable, crasseux. Rentré chez lui, il se retrouve confronté à son ennemi le plus redoutable : lui-même ou plutôt celui qui lui permet d'agir en toute impunité sous le masque : Batman.

Point de combats, de poursuites, de super-vilains ici. Le démon que doit combattre Bruce est en son for intérieur, dans les méandres de ses souvenirs et de ses angoisses. Cet affrontement schizophrénique est passionnant. Il permet de revenir sur quelques événements du passé du personnage, les origines de son besoin irrépressible de justice, son engagement en tant que super-héros. Et puis il y a la peur. La terrifiante peur qui fait suffoquer et transpirer. Tout ce qui fait que Bruce Wayne est devenu Batman et qu'en cette nuit il remet tout en cause.

Ego est typiquement le genre de titre à conseiller aux personnes désirant débuter en comics DC et en savoir plus sur l'homme chauve-souris. Cette approche de Batman permet d'approfondir énormément la relation de Bruce Wayne avec son double masqué, elle rend le personnage énormément humain, mais également traumatisé et sensible.

Comme d'habitude le trait de Darwyn Cooke est stylé et efficace. Son découpage est toujours audacieux et si le personnage se perd dans son combat contre lui-même, le lecteur en revanche s'y retrouve totalement. Ego est une introspection passionnante, d'un personnage qui l'est tout autant. Même les super-héros ont leurs faiblesses, c'est même d'elles qu'ils tirent toute leur force et leur obstination. Bruce Wayne ne déroge pas à la règle et cet épisode nous le montre de manière envoutante.



Catwoman, le gros coup de Selina

Dans ce récit dans lequel elle revient d'entre les morts, Selina prépare un gros coup. Un cambriolage dont on se doute qu'il ne se déroulera pas sans encombre. Nous n'y croiserons ni Batman, ni même Catwoman. L'histoire est plus à rapprocher d'un bon polar que d'un récit super-héroïque. Cela tombe bien, Darwyn Cooke excelle dans le genre.

Prouvant une fois de plus sa maitrise de l'utilisation de la voix-off, l'auteur a attribué la narration de chaque chapitre à un personnage différent. Procédé intelligent permettant de nous soumettre plusieurs points de vue. Le découpage est méticuleux, parfait.

Le scénario est propice a quelques retours sur les origines de Selina et c'est surtout de la cambrioleuse à visage découvert dont on se préoccupe. Catwoman ne sera pas la partie. Des gueules cassées, un ancien amour, de vieux alliés, une prostituée, des mafieux et un indispensable détective. Les ingrédients essentiels du polar noir. Tout s'imbrique, tout fonctionne et l'élaboration du plan n'est au final qu'un prétexte pour explorer les relations entre les protagonistes.

Le dessin de Cooke sur ce titre possède le style rétro qu'il emploie régulièrement. Tout à fait à propos ici, le trait est plus épais et marqué que dans Batman Ego. Pour le reste, que cela soit les cadrages ou le rythme, l'auteur réalise un travail impeccable, comme à son habitude.

Dans ce monde où l'on ne peut se fier à personne, où un coup de feu ôte si rapidement la vie, seuls les plus audacieux et téméraires survivent. Et même s'il n'est pas d'une originalité folle, ce gros coup séduit, ne serait-ce que par le talent de son conteur.



Scénario & Dessins : Darwyn Cooke - Editeur : Panini Comics - Collection Dc Icons.


Wikio


Vous avez aimé cette chronique ? Pensez à vous inscrire à la newsletter et/ou au flux RSS pour être informé des prochaines publications.



Get this Related Posts Widget

1 commentaire:

  1. Ça m'a l'air super intéressant, surtout le Batman : Ego qui doit être instructif car c'est souvent le même reproche que les détracteurs de Batman font à ce dernier.
    Que ce soit la police ou les criminels, nombreux sont ceux lui ayant dit qu'il n'était qu'un schizophrène, un fou de plus qui se prend pour un justicier, qu'il se perdait dans ce personnage masqué.

    RépondreSupprimer

COUPS DE COEUR DU MOMENT :

un titre ? un auteur ?

REJOIGNEZ-NOUS SUR FACEBOOK

DOSSIERS / GUIDES

ARCHIVES