The day of revolution - Mikiyo Tsuda

. . 2 commentaires:
Kei Yoshikawa a quinze ans. Il passe ses journées sur le toit du lycée avec ses potes plutôt que d'aller en cours. Si leur petit groupe est appelé "Le quartet des affranchis" en raison de leurs allures de voyous, Kei n'a pas une apparence très virile et même ses amis le trouvent craquant.

Un jour, alors qu'ils sont sur le toit comme à leur habitude, Kei est victime d'un malaise provoqué par une anémie. Il se retrouve à l'hôpital où le médecin lui fait une révélation pour le moins inattendue : Kei est en réalité une fille !

Sous le choc et complètement déboussolé, le jeune garçon décide d'assumer sa nouvelle sexualité et revient à la rentrée scolaire sous les traits d'une demoiselle se faisant appeler Megumi. Il pensait pouvoir passer inaperçu, c'était sans compter sur ses anciens amis qui vont littéralement tomber sous son charme…

Voilà un manga au scénario de départ étrange. Mais même si les cas d'hermaphrodisme sont très rares, ils existent et sont scientifiquement reconnus. Cet élément sera évidemment source de nombreux quiproquos et gags. Les amis de Kei le trouvaient déjà mignon quand il était un garçon, une fois qu'ils apprennent qu'il est en réalité une fille ils n'ont de cesse de tenter de le séduire. Les réactions du jeune homme devenu fille qui voit ses amis devenir des soupirants sont forcément drôles et crées une ambiance très loufoque.

En plus du quartet, Kei/Megumi devra faire avec Makoto, la fille du médecin qui lui sert à présent de conseillère en matière de féminité. Cette dernière ne met d'ailleurs pas bien longtemps à succomber également au charme de sa protégée. Devant revoir toutes ses façons d'aborder la vie, les hommes, les sentiments et l'amitié, Megumi aura besoin de beaucoup de courage pour se reconstruire. Et le petit groupe de courtisans ne lui facilitera pas la tâche.

A l'instar de "Family complex" de la même Mikiyo Tsuda, "The day of révolution" est également une sorte de spin-off à la série "Princess Princess". Malgré tout, comme pour "Family complex", ce manga peu être abordé par les lecteurs ne connaissant pas la série principale. Ils passeront évidement à côté de tous les clins d'œil et ne saisiront pas toutes les subtilités, mais l'histoire se suffit à elle-même et propose une lecture divertissante.

Le manga tourne autour des thèmes récurrents de Mikiyo Tsuda, la beauté et l'identité sexuelle. Ce n'est pas pour rien que l'auteure réalise également des Yaoï sous un autre pseudonyme, on voit qu'elle aime dessiner les beaux garçons, les membres du fameux quartet en sont la preuve évidente.

Si vous aimez les histoires japonaises loufoques et drôles, ce manga en deux tome devrait vous amuser. The day of révolution propose une lecture durant laquelle on ne s'ennuie pas et l'on sourit. Un titre frais et distrayant.



Scénario & Dessins : Mikiyo Tsuda - Editeur : Kazé Manga - Série Terminée - 2 tomes.
© by TSUDA Mikiyo / Shinshokan


Wikio

Vous avez aimé cette chronique ? Pensez à vous inscrire à la newsletter et/ou au flux RSS pour être informé des prochaines publications.


Get this Related Posts Widget

2 commentaires:

  1. Les relations entre les différents manga de Mikiyo Tsuda sont plus compliquées que ça. En fait, elle a commencé par écrire Family Complex, puis The Day of Revolution, et finalement, elle a décidé de reprendre certains personnages pour Princess Princess, son manga le plus récent. Ils s'abordent indépendamment mais gardent seulement des connexions entre eux.

    RépondreSupprimer
  2. Merci pour ces éclaircissements, je ne connaissais pas l'ordre chronologique des titres.
    En tout cas cela donne un univers très riche en personnalités, ce qui n'est pas pour me déplaire.

    RépondreSupprimer

COUPS DE COEUR DU MOMENT :

un titre ? un auteur ?

REJOIGNEZ-NOUS SUR FACEBOOK

DOSSIERS / GUIDES

ARCHIVES