Zombillénium - Arthur de Pins

. . 1 commentaire:
Sale journée pour Aurélien. Il apprend que sa femme le trompe, sa tentative de braquage échoue à cause d'une jeune fille gothique aux pouvoirs étranges puis il se fait renverser par une voiture pour finir mort et réanimé croqué par un vampire…

Francis Von Bloodt, le vampire en question, gère le parc d'attraction Zombillénium. Il embauche le malchanceux, qui atterrit ainsi dans cette bien étrange entreprise au milieu de loups-garous, de sorcières et autres squelettes chargés de distraire et effrayer les visiteurs qui ignorent totalement qu'ils ont affaire à de vrais monstres.

Gretchen, la sorcière à cause de qui Aurélien s'est retrouvé dans cette galère, va essayer de l'aider à s'acclimater à cet étrange endroit. C'est sans compter sur les réels pouvoirs qu'a acquis le nouveau venu, bien plus dangereux qu'il n'y parait de prime abord.

Voici un titre qui était fort attendu et à juste titre. Changeant complètement de registre après "péchés mignons" et ses jeunes femmes coquines et rondelettes, Arthur de Pins s'attaque à un univers radicalement différent qu'il maitrise à merveille. Mélange de satyre sociale de la vie en entreprise et d'aventure avec un brin de folie, il se dégage également de certaines situations un humour bien senti, qui fait mouche systématiquement.

Mais au-delà de son talent certain pour nous accrocher le sourire aux lèvres et créer des passages rocambolesques, la véritable particularité d'Arthur de Pins relève de sa maitrise d'Illustrator. En effet, rares sont les dessinateurs de bandes-dessinées à employer l'outil vectoriel, lui préférant le célèbre Photoshop. Et pourtant. Quand on parcourt les planches de Zombillénium, le talent de son dessinateur ressort encore plus que dans "Péchés Mignons", tant les décors sont denses et travaillés et les ambiances parfaitement rendues grâce au choix subtil des couleurs utilisées.

Pour ceux qui ne connaissent pas très bien Illustrator (qui, il faut l'avouer, représente une sorte d'OVNI pour quiconque n'ayant pas quelques notions d'infographie) il s'agit d'un logiciel de dessin vectoriel, principalement utilisé pour réaliser des logos (le vectoriel permet l'agrandissement à l'infini sans aucune pixellisation) et des dessins d'animation. Mais il implique également de dessiner non pas avec des traits, mais avec une multitude de points reliés les uns aux autres créant ainsi des formes qui composent les différentes couches du dessin. Une approche très différente du travail habituel du dessinateur de BD "classique" en somme, qui apporte aux planches d'Arthur de Pins une originalité et un style tout à fait particulier et réussi.

"Gretchen" est le premier tome de cette nouvelle série très prometteuse et nul doute que vous n'aurez pas besoin d'enchantements ou autres décoctions secrètes pour tomber sous son charme. A découvrir absolument pour frissonner de plaisir et passer un très agréable moment.






Scénario & Dessins : Arthur de Pins - Editeur : Dupuis - Série en cours - 1 tome.



Vous avez aimé cette chronique ? Pensez à vous inscrire à la newsletter et/ou au flux RSS pour être informé des prochaines publications.


Get this Related Posts Widget

1 commentaire:

  1. Décidément, encore un avis positif. A chaque fois je regrette de ne pas pouvoir me la procurer en ce moment. Je ne désespère pas de parvenir à lire cet album quand même un jour...

    RépondreSupprimer

COUPS DE COEUR DU MOMENT :

un titre ? un auteur ?

REJOIGNEZ-NOUS SUR FACEBOOK

DOSSIERS / GUIDES

ARCHIVES