March Story - Kim Hyung-min / Yang Kyung-il

. . Aucun commentaire:
Le Mal, c’est bien connu, s’insinue partout et se joue des instincts humains. Se déroule ainsi une étrange sérénade : des esprits, les « Ils », prennent corps dans des antiquités, reliques à la beauté enchanteresse. Qu’un homme touche cet objet et il sera sous l’emprise du Il qui l’habite, impuissant face à cette voix intérieure qui le manipulera comme un pantin.

Quoi de plus simple en effet que d’attiser le désir et l’avidité des êtres ordinaires ? Il existe fort heureusement des chasseurs de Ils, insensibles à leurs charme parce que bien trop conscients du danger qu’ils représentent. On les nomme les « Shisté Bihaad ». Parmi eux, March fait figure d’exception : on raconte qu’il serait capable de sauver les hôtes de leurs démons sans les tuer…

Kim Hyung-min démarre cette série en catimini, avec quatre courts récits indépendants. Le procédé ne favorise pas il est vrai la mise en place méthodique d’une intrigue, d’un univers et de ses composantes, ce qui lui a été reproché dans nombre de critiques consultables sur le net. Si cet avis n’est pas infondé, on peut au contraire estimer que ce premier tome évite les écueils du « trop-plein » d’information et de l’explication systématique du moindre détail.

Ainsi, pas de cliffhanger à outrance ni de mystères nébuleux ; le scénario pose clairement la trame sans chercher à multiplier les intrigues, et c’est finalement cela qui suscite la curiosité. Il est tout de même indéniable que le dessin est le grand atout de ce titre et qu’il tend à donner de l’épaisseur au scénario par sa richesse, son dynamisme et la précision du trait.

Panini a d’ailleurs misé sa communication sur Yang Kyung-il et sa notoriété suite au « Nouvel Angyo Onshi ». Il réalise ici un sans faute avec en particulier des arrières plans tout en détails, des cadrages variés et toujours opportuns et une palette d’expressions impressionnante. Mais au-delà de toutes ces qualités, la force de Yang Kyung-il est qu’il ne se livre à aucune démonstration, son habileté technique servant toujours le récit.

Ce premier tome mérite vraiment d’être lu, ne serait-ce que pour ses qualités graphiques. Difficile de dire ce que donnera le scénario par la suite puisque peu de pistes sont laissées en suspens, mais l’univers est prometteur et charmant. Le petit détail qui pourra en faire hésiter certains reste son prix (8,95€), un peu excessif compte tenu de l’absence de pages couleurs et de son format. 


Scénario : Kim Hyung-min - Dessins : Yang Kyung-il - Editeur : Panini Manga 
Série en cours - 1 tome.
MARCH STORY © 2008 Kim Hyung-min, Yang kyung-il / Shogakukan Inc.


Vous avez aimé cette chronique ? Pensez à vous inscrire à la newsletter et/ou au flux RSS pour être informé des prochaines publications.
Get this Related Posts Widget

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

COUPS DE COEUR DU MOMENT :

un titre ? un auteur ?

REJOIGNEZ-NOUS SUR FACEBOOK

DOSSIERS / GUIDES

ARCHIVES