Moonlight Act - Kazuhiro Fujita

. . 2 commentaires:
La Lune est un astre bien étrange. Non contente de rythmer les marées, une fois tous les dix ans elle prend une couleur bleutée. Durant cette nuit, c’est le monde des contes qui en est tout chamboulé. Les méchants deviennent incontrôlables et l’équilibre est rompu. Pour remédier à ce mal récurrent, les anciens du monde des contes ont édicté une loi, le Moonlight Act.

Loi aux origines floues, l’on sait juste qu’elle doit être appliquée par un « exécuteur », désigné parmi le monde des lecteurs. Cette fois-ci le destin voudra que la charge revienne à un jeune homme risque-tout, Gekko, archétype de l’anti-héros. Il a pour lui un goût certain pour la castagne et une étoile bienveillante en la personne d’Engekibu. Seul souci : il n’y a rien au monde qu’il déteste plus que de suivre des ordres…

Série débutée en 2008, Moonlight Act est donc une variation ludique sur l’univers des contes, dont Kazuhiro Fujita nous dit qu’ils l’ont toujours passionné, en bien comme en mal. Il se réserve donc le droit d’en maltraiter certains… Tout le sel de ce premier tome réside ainsi dans ces libertés prises avec les codes du genre, et dans une tendance très nette à l’anarchie.

L’histoire est en effet menée à un rythme effréné, ça court dans tous les sens et ça explose de partout. L’humour, omniprésent, fonctionne bien grâce aux décalages et aux personnages complètement loufoques. On regrettera cependant une narration très tronquée et de nombreuses répétitions, dues probablement à la prépublication en kiosque mais qui passent mal dans un volume relié. On attendra également un fil rouge pour la suite, la formule « 1 méchant de conte à combattre par épisode » risquant de devenir lassante à la longue.

Côté dessins, on sent que Kazuhiro Fujita n’en est pas à son coup d’essai et qu’il a pas mal de planches au compteur. Les personnages principaux sont bien campés et leurs opposants particulièrement réussis. A côté des scènes d’action au rendu efficace, on pourra admirer quelques décors de bonne facture, comme le parlement japonais qui part en ruines sous le souffle du Loup des trois petits cochons.

Pour son premier volume publié en France (9 actuellement au Japon), Moonlight Act étonne par sa fraîcheur et le potentiel qui s’en dégage. Dans un récit un brin déjanté, Kazuhiro Fujita s’amuse à détourner les contes et leurs personnages, donnant vie à ce que chaque enfant a rêvé un jour de faire : réécrire les histoires à sa façon. Manquant pour l’instant d’un réel fil narratif, on espère que la suite s’étoffera pour offrir une cohérence à ces variations. Un titre léger et plein d’humour : à découvrir !



Scénario & Dessins : Kazuhiro Fujita - Editeur : Kazé Manga 
Collection Shonen up ! - Série en cours - 1 tome.  
GEKKO JYOUREI © 2008 Kazuhiro FUJITA / Shogakukan Inc.



Vous avez aimé cette chronique ? Pensez à vous inscrire à la newsletter et/ou au flux RSS pour être informé des prochaines publications.
Get this Related Posts Widget

2 commentaires:

  1. >>Côté dessins, on sent que Kazuhiro Fujita n’en est pas à son coup d’essai et qu’il a pas mal de planches au compteur.

    Karakuri Circus :'(

    RépondreSupprimer
  2. Oui! J'en ai effectivement entendu beaucoup de bien. Mais du coup, vu que la traduction est au point mort, ça vaut quand même le coup de se lancer dans une "demi-série"?

    RépondreSupprimer

COUP DE COEUR DU MOMENT :

un titre ? un auteur ?

REJOIGNEZ-NOUS SUR FACEBOOK

DOSSIERS / GUIDES

ARCHIVES