The Walking Dead : Du comic à la série TV

. . 5 commentaires:
Ce 5 juin sortait en dvd et Bluray la première saison de The Walking Dead, série tv diffusée sur la chaine US AMC, directement inspirée de la série culte de Robert Kirkman illustrée par Tony Moore puis Charlie Adlard.

N'étant pas plus attirée que ça par les histoires zombiesques (bien que je connaisse toutes les qualités de l’œuvre), j'ai demandé à Alex, grand fan de la série la suivant en VO, de nous faire un petit récapitulatif sur le comic ainsi que sur son adaptation en série TV.

Walking Dead : Le comic :

Le Pitch de départ est plutôt simple et n’est pas sans rappeler le film « 28 jours plus tard »: à sa sortie du coma, Rick, policier de son état, découvre avec horreur que le monde a basculé. Des morts-vivants errent dans les rues à la recherche de chair fraiche et le danger rôde dès les premiers couloirs de l’hôpital franchis. Commence alors une longue fuite sans fin dans ce contexte apocalyptique, où Rick va rencontrer d’autres humains qui, comme lui, luttent pour leur survie. Chaque jour est un combat sans répit où il faut trouver un endroit sécurisé pour passer la nuit, de quoi se nourrir, et se défendre.

Mais les zombies ne sont pas le seul problème. Loin de là. La cohabitation entre survivants et loin d’être facile, quand il s’agit de rester en vie l’homme devient généralement égoïste et sournois et le « chacun pour soi » règne en maitre. Parmi tous les profils psychologiques que Rick va croiser sur sa route, se trouveront tout autant de dangers potentiels. 

La survie à n’importe quel prix :

Vous l’aurez compris,  les zombis ne sont que rarement mis sur le devant de la scène, ils font plutôt partie du décor. Tout l’intérêt de Walking Dead repose sur la relation entre les personnages, et la manière dont l’homme agit dans un monde sans repères.  Une profonde empathie envers les protagonistes s’empare de nous dès le départ et on se rend vite compte que les membres du groupe sont parfois amenés à favoriser l’instinct de survie "animal" plutôt que l’humanité présente en chacun d'eux.

Alors qu'ils sont poussés dans leurs derniers retranchements, aussi bien psychologiques que physiques, nous prenons pleinement conscience de l’importance de la civilisation. Nourriture, infrastructures, lien social et fraternité, autant d’éléments auxquels on ne pense pas à chaque instant dans notre vie de tous les jours, et qui font cruellement défaut une fois que le pire survient. Cette absence favorise les extrêmes, et certains passages d’une violence rare nous laissent imaginer jusqu’où l’homme est capable d’aller.

Quoi qu’il en soit, si vous avez toujours été fasciné par les univers post apocalyptiques, Walking Dead ne peut que vous combler tant les sujets abordés sont riches et nombreux. Pour couronner le tout, l'histoire va de surprise en surprise, on ne sait jamais à quoi s'attendre au détour d'une page.


Et la série dans tout ça ?

On sent qu’AMC n’a pas voulu laisser passer une telle opportunité. L’attente était énorme et au final la série a bénéficié de moyens importants. Dirigée par le grand Frank Darabont (Les évadés, La ligne verte), la réalisation est excellente. Nous retrouvons des acteurs  qui ont déjà une certaine notoriété : Andrew Lincoln (l’arnacoeur), Sarah Wayne Callies (Prison Break), Jon Bernthal (The Ghost Writer, Band of Brothers) et des zombies plus vrais que nature.
Au niveau du scénario, quelques libertés ont été prises et même après avoir lu le comic quelques bonnes surprises sont au rendez-vous. A ce sujet il est parfois étonnant de voir la réaction de certains fans qui crient au scandale sur le fait que l’œuvre originale ne soit pas suivie scrupuleusement. Personnellement je trouve qu’il serait dommage d’avoir une série de cette qualité pour voir ce que nous connaissons déjà.  Certaines orientations prises sont vraiment intéressantes, et espérons que certains points seront approfondis dans les saisons suivantes.

Une chose est sûre, la série à un énorme potentiel, sachant que la seconde saison va se dérouler dans la ferme de "Hershel" autant dire que les 6 épisodes de cette première saison ont à peine effleuré le sujet.

Le transfert de cette édition bluray est de bonne qualité, l'image est précise mais granuleuse, ce qui colle plutôt bien avec l'ambiance générale. Les zombies en HD font froid dans le dos (mais non ce n'est que du maquillage... c'est parfois dur de s'en persuader ! ).

Coté pistes audio nous avons du DTS & Dolby Digital pour la VO et la VF. Pas de piste HD donc mais un son multicanal bien exploité avec des grognements et de râles zombiesques donnant vraiment l'impression d'avoir du monde dans le salon.

Concernant les bonus, toutes les interviews promo sont regroupées et nous avons  droit à des scènes coupées ainsi qu'un making of sur le maquillage des zombies plutôt surprenant. Dommage qu'il n'y ai pas un bonus consacré exclusivement au comic comme on avait pu en trouver sur certains films d'adaptations Marvel. Mais l'ensemble devrait sans problème ravir les amateurs, qu'ils connaissent l’œuvre de Kirkman ou non.




Vous avez aimé cette chronique ? Pensez à vous inscrire à la newsletter et/ou au flux RSS pour être informé des prochaines publications.

Get this Related Posts Widget

5 commentaires:

  1. La seul liberté que je n'ai pas aimé dans la série est le coups de la base scientifique, sinon certaines idées de la version tv sont bien trouvé

    RépondreSupprimer
  2. Oui je partage l'avis de Sundvold, même si ça reste dans l'esprit du comics qui alterne les moments de calme et d'horreur, la base scientifique c'est un peu moyen, d'autant plus que le décor fait un peu "papier maché" comparé au reste de la série.
    En revanche, je suis très enthousiaste sur cette première saison. De bons acteurs et un univers qui complète la série originale. J'ai vraiment eu des grands moments de trouille.
    Bref, qu'on ne connaisse ou pas le comics, c'est à voir !

    RépondreSupprimer
  3. Bel article. Adaptation réussie en effet qui a su transcrire l'esprit de la série à défaut de respecter tous les détails. Je suis curieux tant de lire la suite que de voir les prochaines saisons.

    RépondreSupprimer
  4. Il est vrai que le passage de la base scientifique n'a rien à voir avec l'histoire originale. D'un autre coté ça apporte tout de même quelques éléments nouveaux (même si ça aurai pu être mieux).

    Une première explication scientifique déjà, un moment de confort pour nos héros, mais le pire c'est la confirmation que la science elle même est démunie face au problème... et là on peut se dire que le monde est vraiment dans la m.... :)

    Et enfin, la petite phrase, quand le Dr Jenner glisse quelque chose à l'oreille de Rick... Que lui dit il? ça ajoute une part de mystère pour la prochaine saison.

    Réponse en Octobre.

    RépondreSupprimer
  5. J'ai commencé la série" papier .. ai réussi à sursauter au détour de quelques pages.. et ce soir, je me regarde le reste de la saison 1. Tout ça pour te dire que ton article a éveillé ma curiosité et que je n'ai plus qu’une envie : connaitre la suite :) (et pourtant, je suis pas une grosse fana des séries à Zombies, à la base)

    RépondreSupprimer

COUP DE COEUR DU MOMENT :

un titre ? un auteur ?

REJOIGNEZ-NOUS SUR FACEBOOK

DOSSIERS / GUIDES

ARCHIVES