La garde du Sultan - OTOMO / TAKACHIHO / TAKADERA

. . Aucun commentaire:
La collection Sensei, « la collection des grands maîtres du manga », regroupe effectivement nombre de chefs d’œuvres avec les Kamimura (Lady Snowblood, Lorsque nous vivions ensemble, La plaine du Kanto) et Astro Boy. En guise de grand maître ici, Katsuhiro Ôtomo (Akira), mais uniquement crédité sur la première des trois histoires proposées.

Trois récits donc, de yakuzas, de flicaille et de bosozoku. Le premier, "Dog afternoon", raconte la succession meurtrière d’un clan yakuza durant la période de deuil de l’ancien Oyabun. Les policiers suivent le déroulement des évènements avec attention, persuadés de tenir là une bonne occasion de provoquer la chute des familles rivales.

"Les lolitas sont là !" propose une aventures rocambolesque autour de trois bosozoku (à scooter) qui, lancés à la poursuite d’un braqueur, vont entraîner à leur suite une armée de yakuzas et de policiers. Le tout se terminera dans un parc d’attractions, pour un final délirant.

La dernière de ces histoires, et qui donne son nom au recueil, "La garde du Sultan", raconte la mission de trois flics inexpérimentés, sciemment envoyés pour assurer la protection d’un sultan du moyen-orient menacé par un attentat.

Écrites au début des années 80, ces histoires ont été dessinées par Akihiko Takadera, alors au début de sa carrière. On ressent d’emblée cette inexpérience, dans le découpage peu efficace et dans le rendu des scènes d’action, nombreuses et brouillonnes. Pourtant, le début de "Dog afternoon" est prometteur : ce temps de latence, d’attente où les prétendants se jaugent, fait monter la tension et avait tout du bon prélude. Malheureusement, on rentre trop vite dans une action omniprésente, sans subtilité.

Les deux autres récits, où l’humour est plus présent, relèvent plus de l’anecdotique sans être totalement mauvais. Globalement, pour des premières œuvres, on peut dire que Takadera s’en sort bien au niveau du dessin, on sent notamment l’effort de proposer des arrière-plans détaillés.

On ne peut pas dire que La garde du Sultan restera dans les mémoires, trop anecdotique, trop imparfaite. Et si Ôtomo est crédité sur un des scénarios, on ne sent pas vraiment la différence. Une déception pour cette collection, si surprenante d’habitude, mais qui ici s’est un peu fourvoyée sur la qualité du titre.



Scénario : Haruka TAKACHIHO et Katsuhiro OTOMO - Dessins : Akihiko TAKADERA - Editeur : Kana - Collection Sensei - Recueil de récits complets
© by TAKADERA Akihiko / Kodansha



Vous avez aimé cette chronique ? Pensez à vous inscrire à la newsletter et/ou au flux RSS pour être informé des prochaines publications.




Get this Related Posts Widget

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

COUPS DE COEUR DU MOMENT :

un titre ? un auteur ?

REJOIGNEZ-NOUS SUR FACEBOOK

DOSSIERS / GUIDES

ARCHIVES