Luminae - Bengal

. . 2 commentaires:
Après s’être exclusivement consacré au dessin sur ses précédents ouvrages, au premier rang desquels on retrouve Naja avec Jean-David Morvan au scénario, Bengal se lance dans l’aventure solo avec ce premier tome de Luminae, aventure médiévale fantastique qui ne demande qu’à devenir grande. Un premier essai réussi !

Tout démarre par un petit garçon qui criait au loup, mais qui cette fois a de sérieuses raisons d’être terrifié : dans la forêt entourant son village rodent de biens étranges créatures, avec tous les attributs des démons. Un groupe de villageois se décide à partir en reconnaissance pour vérifier ses dires.

Cette fois-ci le gamin n’a pas affabulé, il a effectivement croisé un démon, mal en point et qui ne tardera pas à se faire exécuter par une guerrière armée d’un arc, sorte d’amazone sortie d’on ne sait où. En remontant le fil des évènements, on croisera d’autres combattantes, toutes alliées dans un seul but : protéger Luminae, la Sainte, contre les attaques de ces forces démoniaques. Rentrez villageois, de puissantes magies sont à l’œuvre…


Bengal nous fait entrer en plein cœur de l’histoire, sans temps mort, suivant des évènements dont on ne comprend au départ pas grand-chose. Qui sont ces guerrières, quels rôles jouent-elles dans le destin de ce monde empreint de magie ? Passée cette première impression quelque peu déroutante, on découvre, on comprend, grâce à de petits éléments, parfois subtils, la teneur de ce monde. On est dans un univers assez classique de médiéval fantastique, mais présenté d’une façon neuve, peu didactique… et du coup très emballante.

Cette impression d’étrangeté et de nouveauté  est renforcée par le dessin et la colorisation, en dehors des canons du genre, et présentant des formes évanescentes, des contours atténués. L’inspiration que Bengal tire de toute évidence des mangas reste discrète et ne tombe jamais dans la caricature. L’ensemble donne ainsi une couleur très particulière au récit, et qui ne laissera personne indifférent.

Pour son premier scénario, Bengal s’en sort à merveille en faisant preuve, à mon sens, d’une étonnante maturité. Si les débuts déroutent un peu, on se prend vite au jeu de cette découverte parcellaire des personnages et de l’intrigue. Ce premier tome (au vu de l’avancement de l’intrigue, le deuxième sera sûrement de même teneur) sert ainsi de véritable introduction à l’histoire, que l’on imagine plus grande, plus vaste, plus riche, que constituera Luminae.





Scénario & Dessins : Bengal - Editeur : Ankama - Série en cours - 1 tome.


Vous avez aimé cette chronique ? Pensez à vous inscrire à la newsletter et/ou au flux RSS pour être informé des prochaines publications.



Get this Related Posts Widget

2 commentaires:

  1. Repéré depuis quelques temps dans les rayons de mon Furet, le dessin et la colorisation m'avait tout de suite tapé dans l’œil !
    Malheureusement mon porte-monnaie crie famine...
    Patience Luminae, bientôt tu seras mien... :D

    RépondreSupprimer
  2. Gaffe, elle est bien gardée... ;)

    RépondreSupprimer

COUPS DE COEUR DU MOMENT :

un titre ? un auteur ?

REJOIGNEZ-NOUS SUR FACEBOOK

DOSSIERS / GUIDES

ARCHIVES