Ma vie manga, Osamu Tezuka

. . Aucun commentaire:
Petite nouveauté dans la collection Sensei de Kana : la sortie de deux documentaires, en l’occurrence plutôt des témoignages, dans un format bien pensé et au design léché. Le premier, "Ma vie manga", est signé Osamu Tezuka ; le second, "Dans le studio Ghibli", propose le récit de l’aventure Ghibli par un de ses cofondateurs, Toshio Suzuki.

Ma vie manga, Osamu Tezuka.

Cette autobiographie a en réalité été composée à titre posthume, en se basant sur les conférences données par Osamu Tezuka vers la fin de sa vie. Organisée chronologiquement, Tezuka y raconte son enfance, sa mère, ses camarades, la guerre, avec constamment en fond son rapport au manga, au dessin et à l’écriture.

On y découvre notamment les origines de sa vocation (réelles ou rêvées) : la première cause, l’envie d’échapper aux brimades des autres enfants de l’école, déjà rudes avec les binoclards. Pour cela, rien de tel que développer un talent que personne d’autre ne possède : pour Tezuka ce sera le dessin. La deuxième, les lectures à voix haute de mangas que lui faisait sa mère.

Ce livre ressemble à ses mangas. On y parle peu de technique (pas besoin, elle est là, indéniablement), on y parle beaucoup d’intentions. Cette volonté constante de transmettre un message, souvent avec une naïveté très enfantine, est son leitmotiv. Et si à certains moments de l’ouvrage on emploie un peu abusivement le terme de philosophie, on peut par contre dire que Tezuka était assurément un grand humaniste.




Editeur : Kana - Collection Sensei.  



Vous avez aimé cette chronique ? Pensez à vous inscrire à la newsletter et/ou au flux RSS pour être informé des prochaines publications.


Get this Related Posts Widget

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

COUPS DE COEUR DU MOMENT :

un titre ? un auteur ?

REJOIGNEZ-NOUS SUR FACEBOOK

DOSSIERS / GUIDES

ARCHIVES