Dans le studio Ghibli, Toshio Suzuki

. . 3 commentaires:
< Article précédent : Ma vie manga, Osamu Tezuka

Ma première réaction fut de me dire : « mais qui est donc ce Suzuki qui me raconte sa vie? Je croyais que c’était un bouquin sur Ghibli ! » Un peu naïvement, je m’attendais à ce que l’ouvrage démarre sur une présentation des parcours de Miyazaki et Takahata.

En réalité, intelligemment, Suzuki nous raconte la création d’un studio, avec des composantes presque aussi essentielles que les deux réalisateurs. Dans la vie du studio, les producteurs sont incontournables, et pas que pour leur apport financier. Ils ont également leur rôle à jouer dans le processus créatif.

Suzuki raconte donc l’histoire de Ghibli à travers des moments-clés, souvent cocasses, et nous fait rentrer dans l’intimité de la création. Il nous fait voir le quotidien, les galères, les négociations, tout ce qui se trame pendant que les réalisateurs et les équipes techniques sont au travail.

L’autre aspect de son témoignage, c’est le regard qu’il porte sur la relation complexe qui lie Miyazaki et Takahata. Deux tempéraments très éloignés, deux méthodes de travail, mais un respect mutuel. Dans cette amitié, Takahata a le statut de grand frère, voire de modèle. Il guide, motive et rassure Miyazaki. Suzuki ira même jusqu’à nous dire que si Miyazaki dessine, c’est pour uniquement pour Takahata.

Voilà deux petits livres très sympas ! Deux beaux témoignages, écrits de façon très naturelle, comme on les raconterait à un ami à la terrasse d’un café. Il y est beaucoup question de détails, de petits riens qui disent parfois plus que de longues analyses.



Editeur : Kana - Collection Sensei.  



Vous avez aimé cette chronique ? Pensez à vous inscrire à la newsletter et/ou au flux RSS pour être informé des prochaines publications.


Get this Related Posts Widget

3 commentaires:

  1. Et oui, Suzuki est peut-être encore plus important que Miyazaki et Takahata ! En revanche, cet ouvrage que j'ai entraperçu en librairie me donne bien envie, tout comme celui de Tezuka (quoique, je n'ai pas lu beaucoup de l'oeuvre de ce dernier).

    Mais des illustrations viennent-elles se greffer aux textes -probablement- en prose ? Je pense que j'aurais un peu du mal à accrocher sans l'aspect ornemental et ludique des images.

    RépondreSupprimer
  2. Malheureusement non! On retrouve quelques planches dans celui sur Tezuka, mais c'est vraiment histoire d'expliciter certains passages. Quant à Ghibli, hormis quelques cartes de voeux reproduites, rien que du texte.

    RépondreSupprimer
  3. Tres bon article. Ca doonne envie d'acheter.

    RépondreSupprimer

COUPS DE COEUR DU MOMENT :

un titre ? un auteur ?

REJOIGNEZ-NOUS SUR FACEBOOK

DOSSIERS / GUIDES

ARCHIVES