The Grocery - Singelin / Ducoudray

. . Aucun commentaire:
Après sa participation au remarqué Doggybags emmené par Run, Guillaume Singelin revient chez Ankama aux côtés d’Aurélien Ducoudray (scénariste du très bon Championzé chez Futuropolis) pour le premier tome de The Grocery, chronique urbaine et sans concession. Il y a du The Wire là-dedans, et pas que parce que ça se passe à Baltimore. Du label 619 pur jus !

Chaque quartier a ses points de chute, ses corners. L’épicerie de Mr Friedman en constitue un pour les plus jeunes ; ils y trouvent leurs bonbons préférés et le fils du patron, Elliott, se révèle être un pote plutôt sympa, quoiqu’un peu lourd quand il se met à sortir sa science.

Mais ne vous y trompez pas ; à Baltimore, quand on a 11-12 ans et qu’on vient des quartiers pauvres, le quotidien reste rythmé par la dope et le deal. Des truands miniatures.

C’est l’heure du retour à la maison pour deux anciens : Washington et Ellisone. Pour Washington, le retour est brutal; harcelée par les créanciers, sa grand-mère a été foutue à la porte de sa maison et croupit dans un centre pour grabataires. Du coup, lui se retrouve dans la rue. On imagine des retours plus triomphants. Pour Ellisone, après le couloir de la mort et sa survie miraculeuse à la chaise électrique, il est désormais temps de reprendre sérieusement son business. Pour ça, faut commencer par régler ses comptes…

Entre récit de gangsters et chronique sociale, The Grocery ne cesse d’étonner. En lisant les premières pages, on est de suite intrigué par les dessins au style très naïf et la teneur des premiers dialogues. Clairement, on pense être face à un recueil de strips, plutôt humoristiques. Rapidement on comprend qu’il ne faut pas trop se fier à ce premier ressenti. Dès que Washington et Ellisone rentrent en scène, le décor est posé : on est à Baltimore, les pieds dans la merde et le rêve américain resté à la porte.

Et c’est la grande force de Grocery que de nous confronter, à travers le récit de la vie de ces différents groupes de personnages, à la dureté du quotidien. Peu de caricatures ici, même si les situations sont connues et emblématiques. On navigue entre fiction et travail documentaire, le dessin jouant lui aussi sur différents registres, adoucissant ou durcissant le propos.

Ce premier volume de Grocery est une vraie claque dans la gueule. Des dessins étonnants et un scénario dur, un constant dialogue entre les deux derrière une apparente opposition. Aurélien Ducoudray interroge les affres de la société américaine sur un fond de guerre de gangs et de terrorisme du quotidien. Ça dépote, ça questionne. Excellente entrée en matière !



Scénario : Aurélien Ducoudray - Dessins : Guillaume Singelin - Editeur : Ankama 
Label 619 - Série en cours - 1 tome.


Vous avez aimé cette chronique ? Pensez à vous inscrire à la newsletter et/ou au flux RSS pour être informé des prochaines publications.

Get this Related Posts Widget

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

COUPS DE COEUR DU MOMENT :

un titre ? un auteur ?

REJOIGNEZ-NOUS SUR FACEBOOK

DOSSIERS / GUIDES

ARCHIVES