Suicide Island - Kouji Mori

. . 2 commentaires:
Sei n'en est pas à sa première tentative de suicide. Cette fois encore il a échoué et se retrouve à l'hôpital. Le personnel soignant lui demande s'il a réellement renoncé à son devoir de vivre et lui fait signer un papier confirmant son choix. Le jeune homme se dit qu'il va enfin être libéré de cette vie qu'il ne supporte plus, ferme les yeux et s'endort.

Mais à son réveil, ce n'est ni le paradis ni l'enfer qui l'attend. Il se retrouve bien vivant, sur une île, abandonné avec d'autre japonais, eux-aussi suicidaires récidivistes. Ils découvrent avec effroi que le gouvernement les a effacé des registres d'état civil et qu'ils sont donc maintenant considérés comme morts.

Alors que certains n'attendent pas bien longtemps afin de se suicider, d'autre au contraire commencent à s'organiser pour survivre… C'est de ce paradoxe que découle la première partie de cette intrigue. Voilà des gens qui ont déjà essayé de mettre fin à leurs jours à plusieurs reprises qui se retrouvent à lutter pour rester en vie. Etonnement, le fait d'être rejeté par la société et abandonné sur une île isolée enlève à certain d'entre-eux toute envie d'en finir. De là à penser qu'ils pourraient retrouver goût en la vie, il n'y a qu'un pas.

Mais ce n'est évidemment pas si simple. D'autres en revanche sombrent davantage dans le désespoir et les suicides sont nombreux. La cohabitation entre ces personnalités fragiles et complexes n'est pas non plus des plus simple. Si elle ne nous permet pas encore de se faire une idée concrète de ce qui nous attend dans les prochains tomes, cette introduction pose en tout cas de nombreuses pistes qui pourraient être approfondies par la suite.

On pense un peu à Ikigami face à cette société radicale qui n'hésite pas à sacrifier les éléments qui la gène. Un peu à Battle Royale également, pour le côté île, survie et confrontation entre les protagonistes (il ne serait pas étonnant que quelques conflits apparaissent).

Kouji Mori nous dit en introduction qu'il voudrait raconter comment prendre conscience que la vie a un terme peut amener à vivre plus pleinement. Il parvient tout à fait à éveiller notre intérêt avec ce premier tome très prometteur.
Scénario & Dessins : Kouji Mori - Editeur : Kazé Manga - Série en cours - 1 tome. 
JISATSUOU © 2009 by Kouji MORI / Hakusensha, Inc.



Vous avez aimé cette chronique ? Pensez à vous inscrire à la newsletter et/ou au flux RSS pour être informé des prochaines publications.



Get this Related Posts Widget

2 commentaires:

  1. Pas convaincu par ce 1er tome. J'ai préféré Hideout qui, dans le genre roman noir et survie, est bien plus exaltant.

    RépondreSupprimer
  2. Ils sont difficilement comparables. Hideout est un one-shot là où ce premier tome ne sert que d'introduction (laissant au passage de nombreuses possibilités à venir).

    De plus Hideout est plutôt orienté épouvante tandis que Suicide Island propose une réflexion psychologique et une remise en question d'un sujet de société.

    RépondreSupprimer

COUPS DE COEUR DU MOMENT :

un titre ? un auteur ?

REJOIGNEZ-NOUS SUR FACEBOOK

DOSSIERS / GUIDES

ARCHIVES