RG - Dragon / Peeters

. . Aucun commentaire:
Cela faisait un bout de temps que les deux tomes de RG me faisaient de l’œil. Après un prix Essentiel à Angoulême en 2008 pour le premier tome et un beau succès de librairie, la réédition en intégrale fin mai m’a donné une bonne occasion de m’y mettre. Pierre Dragon, co-scénariste et principal protagoniste de l’histoire, a trouvé en Frederik Peeters le parfait raconteur de ses mémoires. 

Comme l’indique le titre de la série, Pierre Dragon travaille aux Renseignements Généraux. Pour un citoyen lambda, difficile de définir les prérogatives des RG : tout juste est-on capable de dire qu’ils ont un rôle de surveillance générale sur tout ce qui pourrait porter atteinte à la sécurité de l’Etat, et en gros ça peut tout vouloir dire.


A travers deux enquêtes, on suit ce quotidien étrange fait de filatures, de coups de bluffs, d’entretiens avec juges d’instruction. A travers cela, on suit également la vie privée de ces hommes, compliquée et comme tracée d’avance.

Je dois dire qu’au départ les rouages de la police et du renseignement m’intéressent peu. Pour être plus juste, ils ont toujours été proches dans mon esprit d’agissements douteux, de magouilles en tous genres. Pourtant, j’ai trouvé dans cette série quelque chose de profondément humain. Dans ce récit, pas de hauts fonctionnaires à la Yves Bertrand, pas d’intrigues clinquantes avec politiques corrompus, juste du quotidien. Un quotidien à part, certes, mais que l’on comprend aisément.

C’est cette banalité qui fait la force du récit. Les auteurs réussissent à transmettre l’effervescence d’une planque comme la lassitude de l’inaction. On retrouve tout au long de l’album cette impression de véracité qui faisait la force du L.627 de Bertrand Tavernier, comparaison louangeuse mais ô combien méritée !

Le travail de Frederik Peeters est tout simplement parfait, il nous fait vivre et surtout comprendre la vie du personnage. Pierre Dragon ne cherche d’ailleurs pas à s’épargner dans le portrait qu’il dresse de lui-même, comme s’il cherchait, lui l’homme de l’ombre, l’homme sans nom, à se dévoiler totalement. 

RG est un magnifique témoignage, brut, sans concession, d’une poignée d’hommes. D’eux on ne connaîtra pas énormément, mais on devinera beaucoup. Difficile de dire qui de Frederik Peeters ou de Pierre Dragon est le meilleur conteur ; ils le sont probablement tous deux à leur manière. Mais ensemble, ils font des merveilles.






Scénario : Pierre Dragon/ Frederik Peeters - Dessins : Frederik Peeters
Editeur : Gallimard - Collection Bayou -  Récit complet.


 Vous avez aimé cette chronique ? Pensez à vous inscrire à la newsletter et/ou au flux RSS pour être informé des prochaines publications.






Get this Related Posts Widget

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

COUPS DE COEUR DU MOMENT :

un titre ? un auteur ?

REJOIGNEZ-NOUS SUR FACEBOOK

DOSSIERS / GUIDES

ARCHIVES