Kid et son avatar sont de retour !

. . Aucun commentaire:
Grosse actu pour Mad Fabrik en cette fin d'année ! Tandis que certains journalistes continuent d'accuser les jeux vidéos comme étant responsables de tous les maux, Kid Paddle enfonce le clou en jouant comme à son habitude à des jeux toujours aussi gores et violents… et on en redemande ! (sadiques que nous sommes).

C'est donc le treizième tome des aventures du petit gamer qui vient de paraitre, ainsi que le tome neuf de Game Over. La formule fonctionne toujours, même si certains gags sont en fait des dérivés de précédents, mais quelques éléments font que le plaisir est toujours intacte.

Dans "Slime Project" nous retrouvons un Kid toujours aussi peu motivé par ses cours, découragé par un père qui ne le comprend pas et qui manque cruellement d'originalité à son goût, toujours enclin à découvrir de nouveaux univers ludiques, pourvu qu'ils soient suffisamment trash.

L'imagination débordante du héros à la casquette verte apportera encore son lot de trouvailles et d'inventions, même si certains efforts ont encore du mal à porter leurs fruits… mais il n'est pas dit qu'un jour ses tentatives avec son pote Horace pour aller voir un film d'horreur au ciné ne finissent par aboutir…

Et puis il y a Zara. Cette petite blonde que nous avions découvert dans le tome 12 prend davantage d'ampleur. Sérieusement amoureuse de Kid, elle aura bien du mal à attirer l'attention du jeune garçon qui est encore loin de penser aux filles. Grosses déceptions et quiproquos en perspective !

De son côté le Petit Barbare s'en prend encore plein la figure dans "Game Over : Bomba Fatale". Les gags muets fonctionnent toujours à 100% et une fois encore de nombreuses situations aussi cocasses que grotesques le mettent dans de bien mauvaises postures. 

J'avoue avoir un faible pour cette série, qui par moment rappelle les meilleurs passages de Bip Bip et Coyote. Tranché, transpercé, explosé, désintégré, écrabouillé, le petit héros n'est pas au bout de ses peines, les jeux vidéos sont sans pitié. Heureusement la partie n'est jamais finie, Midam et son équipe (dont quelques internautes proposant des idées de scénario sur le site officiel de la série) continue de faire preuve d'une inventivité sans cesse renouvelée.

A noter le soin apporté aux couvertures des deux albums : Slime Project dégouline d'un vert fluo légèrement en relief du plus bel effet et Bomba Fatale arbore un effet chromé rouillé et brillant. De quoi bien faire ressortir les deux titres dans les rayons des librairies !

Vous l'aurez compris c'est encore une très bonne fournée que nous proposent les éditions Mad Fabrik en cette fin d'année avec deux albums qui trouveront aisément leur place au pied de nombreux sapins de Noël. Et pour ceux qui ne seraient pas à jour dans leur collection de Game Over, une intégrale "Game Over Forever" réunissant les tomes 4, 5 et 6 de la série vient également de paraître.








Vous avez aimé cette chronique ? Pensez à vous inscrire à la newsletter et/ou au flux RSS pour être informé des prochaines publications.



Get this Related Posts Widget

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

COUPS DE COEUR DU MOMENT :

un titre ? un auteur ?

REJOIGNEZ-NOUS SUR FACEBOOK

DOSSIERS / GUIDES

ARCHIVES