La débauche - Tardi / Pennac

. . 1 commentaire:
Après une fournée de trois titres il y a un an, Gallimard remet le couvert ce mois-ci en agrémentant sa collection de poche Folio BD de trois nouveaux albums : Un homme est mort de Kris, RG de Dragon et Peeters, et La débauche de Tardi et Pennac. Mon regard s’est assez naturellement porté sur La débauche, qui m’a longtemps intrigué sans que l’occasion de sauter le pas se présente.

Un matin, les visiteurs du Jardin des plantes ont la surprise de découvrir dans une cage un nouveau pensionnaire : Homo Sapiens ; Laborare Carens ; chômeur ; Europe. Il est entouré simplement d’une télé et de nourriture pour chien. 

Personne ne sait comment il est arrivé ni qui il est. Mais tous se précipitent pour donner leur avis, quidam, journalistes, penseurs et politiques. Seule Lili, une vétérinaire du parc, reste sceptique.

Jusqu’au jour où le fameux chômeur disparaît de sa cage et est retrouvé pendu. L’enquête sur ses origines et le pourquoi de sa présence dans cette cage prend donc une nouvelle tournure pour devenir judiciaire. La PJ s’en mêle donc, mais pas qu’eux…

Sortie en 2000 chez Futuropolis, La débauche n’en finit pas d’être actuelle. En dédicace, en guise d’avant propos, on peut y lire : « Aux virés, aux lourdés, aux dégraissés, aux restructurés, aux fusionnés, aux mondialisés… Bref, à tous ceux qui se retrouvent sur le carreau. » Le ton adopté par Daniel Pennac est de fait incroyablement pêchu et corrosif. Il en ressort une histoire riche, mêlant polar et critique sociale.

Inutile de préciser que Jacques Tardi est donc complètement dans son jardin, lui qui excelle dans les adaptations et illustrations des textes de Céline, Malet, Manchette,… Il arrive notamment à créer les personnages truculents imaginés par Pennac, avec en tout premier lieu la patronne de la PJ. La couleur étonne au départ, mais on s’y habitue vite. 

La sortie en Folio est une bonne occasion pour découvrir cet excellent album de Daniel Pennac et Jacques Tardi. C’est prenant et féroce. Après, soyons honnêtes, même si le format poche est bien pensé, on lui préfèrera grandement le format original. Quand on est face à des dessinateurs comme Tardi ou Rabaté, il ne faut pas lésiner sur la qualité!





Scénario : Daniel Pennac - Dessins : Jacques Tardi - Editeur : Gallimard - One shot.



Vous avez aimé cette chronique ? Pensez à vous inscrire à la newsletter et/ou au flux RSS pour être informé des prochaines publications.
Get this Related Posts Widget

1 commentaire:

  1. Cher Tristan,
    en cherchant des critiques concernant "la débauche" nous avons trouvé la votre. Cette critique nous aplaît pour les raisons suivantes: votre article est bien structuré et nous appruvons que La Débauche soit encore actuelle car elle aborde des sjets qui touchent "tous ceux qui se retrouvent sur le carreau", surtout les ouvriers, le chômeurs et des facettes differentes de l'human.
    Aussi, aprés l'avoir lu la deuxième fois, on remarque des détails qu'on n'a pas vu avant. Elle ne devient pas ennuyeuse car, comme vous avez dit, c'est "une histoire riche".

    RépondreSupprimer

COUPS DE COEUR DU MOMENT :

un titre ? un auteur ?

REJOIGNEZ-NOUS SUR FACEBOOK

DOSSIERS / GUIDES

ARCHIVES