Fatale - Ed Brubaker / Sean Phillips

. . Aucun commentaire:
Après les séries Incognito et Criminal, le duo Ed Brubaker / Sean Phillips revient avec un nouveau polar, Fatale, mâtiné de fantastique. Un premier tome en guise d’introduction qui nous entraîne dans les années 50, sur la trace d’une mystérieuse femme et d’un certain Mr Bishop. Nommé dans la catégorie Polar au prochain festival d’Angoulême.

Nicolas Lash est un jeune reporter à la vie apparemment bien rangée. Mais avec un père à l’asile, le voilà chargé de gérer les obsèques de son parrain Dominic Raynes, auteur de polars à succès. Ce dernier vivant plutôt reclus, il n’y a pas grand monde à prévenir, c’est déjà ça. 

Une femme, jeune, assiste pourtant à la cérémonie. Elle se présente comme la petite-fille d’une ancienne compagne de Raynes. Nicolas va rapidement comprendre qu’elle traîne dans son sillage un parfum enivrant et une flopée de sauvages prêts à tout récupérer… quoi ? Un manuscrit inédit ? Des informations ? De l’argent ? Un petit retour dans le passé s’impose…

Tout dans ce récit tient du roman noir : les ambiances, la femme fatale, les flics toujours plus ou moins corrompus. L’usage aussi quasi systématique de la voix off en guise de narration. Ed Brubaker et Sean Phillips maîtrisent cette partition sur le bout des doigts, peut-être aussi pour l’avoir répétée à de nombreuses reprises. Quand on aime le genre, on se laisse vite prendre par le récit, son odeur de mauvais whisky et de tabac lourd.

Là où l’histoire prend un peu plus de risques, c’est dans cette dimension fantastique que les auteurs introduisent. Sur fond de secte millénariste, on retrouve pêle-mêle des influences lovecraftiennes et un petit détour par Oscar Wilde. La tentative est plutôt heureuse, car bien menée et encore porteuse de mystère à la fin de ce premier tome. Sur cet aspect du récit les dessins de Sean Phillips sont un peu à la traîne ; il y avait probablement mieux à faire dans les représentations du Mal.

Ce premier tome de Fatale, La mort aux trousses, se lit tout seul. Une ambiance noire des plus classiques mais bien dépeinte, et ce petit plus qu’est l’introduction du fantastique. Il sera intéressant de voir comment l’histoire principale se développe par la suite, puisque nous n’en avons pour l’instant aperçu que des bribes. 



Scénario : Ed Brubaker - Dessins : Sean Phillips - Editeur :  Delcourt 
Collection Contrebande - Série en cours - 1 tome.




 

Vous avez aimé cette chronique ? Pensez à vous inscrire à la newsletter et/ou au flux RSS pour être informé des prochaines publications.

Get this Related Posts Widget

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

COUPS DE COEUR DU MOMENT :

un titre ? un auteur ?

REJOIGNEZ-NOUS SUR FACEBOOK

DOSSIERS / GUIDES

ARCHIVES