Le Client - Zidrou / Man

. . Aucun commentaire:

Tout le monde vous dira que tomber amoureux d'une prostituée n'est pas la meilleure idée qu'il soit. Mais que voulez-vous, on ne choisit pas le moment où Cupidon décide de décocher sa flèche, les sentiments ne se commandent pas. On vient chercher de l'affection, un peu de frisson tout en tirant dans son sillage son désespoir. Et, alors que l'on ne s'y attendait guère, on rencontre celle qui fera que les jours à venir ne seront plus jamais les mêmes.

Et ce n'est rien de le dire. Une histoire pareille ne vire au conte de fée que dans les films à la "Pretty Woman". Ici le bordel est glauque et le mac un chef mafieux à qui il vaut mieux ne pas chercher des noises. Mais il n'est pas dit que si Augustin Mirales avait pu prédire la suite des événements il aurait choisi un autre chemin.

Bien décidé à libérer celle qu'il aime des griffes de son tortionnaire, il ira jusqu'à kidnapper la fille de ce dernier, afin de procéder à un échange. On est con quand on est amoureux, on prend des risques et les conséquences n'ont plus d'importance. Mais cet homme avec son air de rien, dont on dirait qu'un souffle de vent pourrait le faire tomber, va soulever des montagnes. Non sans mal, évidemment.

Avec des titres comme Lydie et Le Beau Voyage, Zidrou est devenu pour moi un de ces scénaristes dont le nom suffit sur une couverture pour m'inciter à la lecture. Nous sommes ici dans un registre moins délicat, du moins en apparence. La psychologie est toujours au coeur du récit et Zidrou nous livre ici une touchante réflexion sur la solitude ainsi que sur ces femmes pour qui vendre son corps est devenu un gagne pain comme un autre. Ce n'est pas tant une histoire d'amour que de survie dont il s'agit ici, pour chacun des personnages.


J'ai en revanche été un peu moins emballée par les dessins de Man. Ce n'est pas que son trait soit désagréable, même si l'on passe parfois d'un style fouillé à un autre beaucoup plus épuré d'une case à l'autre. C'est plutôt la colorisation qui ne m'a pas convaincue. Les couleurs correspondent aux ambiances, mais je les ai trouvés trop plates, fades, donnant à l'ensemble un style un peu quelconque.

S'il ne fait pas preuve d'une originalité folle, le scénario tient la route et explore suffisamment l'âme de son protagoniste principal pour que nous ayons envie de le suivre et de le voir s'en sortir. Le Client n'est certes pas le meilleur album de Zidrou, mais il mérite tout de même que l'on s'y attarde, ne serait-ce que pour la réflexion sur la condition de ces femmes, dont on parle au final assez rarement.



Scénario : Zidrou - Dessins : Man - Editeur : Dargaud - Récit complet.  



Vous avez aimé cette chronique ? Pensez à vous inscrire à la newsletter et/ou au flux RSS pour être informé des prochaines publications.


Get this Related Posts Widget

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

COUPS DE COEUR DU MOMENT :

un titre ? un auteur ?

REJOIGNEZ-NOUS SUR FACEBOOK

DOSSIERS / GUIDES

ARCHIVES