Servitude, Livre I : Le Chant d'Anorœr

. . Aucun commentaire:

Iccrins, le quatrième et avant-dernier volume de Servitude est sorti cet été. Revenons aux sources avec Le Chant d'Anorœr, premier tome de la série.

Dans la province d'Anorœr, Kiriel est sur le point de se marier avec Dame Lérine, la fille du roi Garantiel d'Anorœr. Maitre d'arme du roi, Kiriel n'est pas de sang noble et c'est tout naturellement qu'il vient chercher son vieil ami Délorn, vigneron de profession, pour lui annoncer qu'il sera son témoin.

Ce mariage, qui n'est pas au gout de tout le monde est hautement stratégique pour Garantiel qui sait que la lignée d'Afénor s'affaiblit. Non seulement ce sang neuf apportera la vigueur qui leur fait défaut mais le roi destine le couple à vivre à la Tour Blanche, en Omel, une région qui semble vouloir se défier de son autorité.

Omel se situe dans la province de Vériel, gouvernée par Othar et sous la férule du prince de Vériel, frère du roi Garantiel d'Anorœr. Or depuis quelques temps des convois d'armes disparaissent , attaqués par des brigands dans les montagnes d'Omel.  On parle même de Drekkars, un peuple oublié depuis plusieurs siècles et de dragons.

Ainsi se mettent en routent, Kiriel, Délorn, Dame Lérine et leurs gens vers la Tour Blanche. Et à peine arrivés, Kiriel et Délorn iront rendre visite à leur nouveau voisin le duc Othar pour y rencontrer le prince Vériel. Mais les intrigues politiques sont déjà à l’œuvre et l'existence de Kiriel est sur le point de changer...

Servitude prend vie dans un monde médiéval sous la plume de Fabrice David et le moins que l'on puisse dire, c'est que le scénariste sait construire des histoires riches et complexes. Le monde de Servitude est un vrai nid de vipères et Kiriel aura besoin de plus que sa dextérité une lame à la main pour y évoluer. 

A la simple vue de la couverture on sait que les planches seront de qualité. Eric Bourgier réalise non seulement des personnages très réalistes mais les décors et costumes nous plongent vraiment dans un univers moyenâgeux et fini par nous prendre à contre pied en introduisant les guerriers Drekkars, qui semblent tout droit sortis du Japon féodal. Le tout étant peint dans un quasi monochrome entre gris et sépias.

Servitude est une très belle série qui n'a rien à envier à certains romans de fantasy et ce premier tome vous laissera avec bien des questions mais avec une certitude : celle de de vouloir lire la suite absolument, car dans le Royaume des Fils de la Terre, les allégeances changent et on commence à se demander qui sert vraiment qui...



Scénario : Fabrice David - Dessins : Eric Bourgier 
Editeur : Soleil - Série en cours - 4 tomes.



Vous avez aimé cette chronique ? Pensez à vous inscrire à la newsletter et/ou au flux RSS pour être informé des prochaines publications.





Get this Related Posts Widget

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

COUPS DE COEUR DU MOMENT :

un titre ? un auteur ?

REJOIGNEZ-NOUS SUR FACEBOOK

DOSSIERS / GUIDES

ARCHIVES