L'Héritage des Taironas, 1. Monde Nouveau

. . Aucun commentaire:
1873, Pont-Audemer, en Normandie. Le Vicomte Richard de la Ruquerie est sollicité chez lui par un général à la retraite et deux entrepreneurs pour exproprier les exploitants des roselières, dans le but d'en assécher les marais et d'y implanter une industrie. Au cœur de la nuit, ce sont les exploitants eux-même qui pénètrent dans sa propriété pour lui demander de l'aide afin de garder leurs terres et moyen de subsistance. L'occasion pour lui, las de ses charges familiales, de se remémorer ses aventures outre-Atlantique et les raisons de son départ.

En effet, 7 ans plus tôt, Richard se fait ravir la femme qu'il aime par son propre frère Charles-André. Ce mariage tenant plus de la rivalité entre frères et de l'association de deux riches familles que d'un amour véritable. Richard, qui fait ouvertement état de son amertume, est expatrié de force chez son oncle de Plymouth : il rentrera avec lui après le mariage.  Mais son cousin Edward, débarqué avec ses parents lui offre une opportunité bien plus intéressante que Plymouth : l'Amérique. Et comme une cerise sur le gâteau, le départ du bateau a lieu le matin du mariage. Ainsi non content de "purger sa peine" à sa guise, il assoit son opinion en boycottant le mariage de son frère.

Commence alors la découverte de la Californie pour Richard. Il y fera la rencontre de Gareth Booth qui lui proposera de travailler pour lui à la construction de la première ligne de chemin de fer des États Unis reliant New York à Sacramento. Et face aux propriétaires rechignant à vendre leurs terrains ou voulant revenir sur les termes de leurs contrats, Richard aura de quoi faire.

Stéphane Beauverger et François de la Ruquerie sont au scénario de cette aventure au cœur de l’Amérique à une époque ou tout n'était que grands espaces, dangers et audace. On y suit avec plaisir Richard, qui essai de faire son travail le plus humainement et le plus honnêtement possible. Le travail de Elvire de Cock est remarquable : les dessins sont très réalistes, depuis les décors jusque dans les expressions des visages. Un bonheur pour les yeux. 

L'Héritage des Taironas, Monde Nouveau vous accrochera tout de suite. Mais vous me direz : quid des Taironas du titre dans cette BD ? François de la Ruquerie nous l'explique en guise d'introduction : cette BD est en quelque sorte un hommage à son aïeul aventurier qui ramena un pectoral précolombien. Lequel est désormais en dépôt au Louvre. Nous découvrirons son origine dans le second tome qui ne tardera pas à paraître (le 24 avril 2015).


Scénario : Stéphane Beauverger et François de la Ruquerie 
Dessins : Elvire de Cock  - Editeur : Dupuis - Série en cours - 1 tome.



Vous avez aimé cette chronique ? Pensez à vous inscrire à la newsletter et/ou au flux RSS pour être informé des prochaines publications.



Get this Related Posts Widget

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

COUPS DE COEUR DU MOMENT :

un titre ? un auteur ?

REJOIGNEZ-NOUS SUR FACEBOOK

DOSSIERS / GUIDES

ARCHIVES