L'Oiseau Bleu - Takashi Murakami

. . 2 commentaires:
A la suite d'un terrible accident de voiture, Yuki voit son monde s'effondrer. Son fils de cinq ans, Shu, est mort sur le coup et son mari, Naoki, est plongé dans le coma. Commence alors pour Yuki l'apprentissage d'une vie sans son fils. Le choc est si difficile qu'il lui est impossible d'intégrer cette disparition. Elle continue de l'attendre à l’arrêt de bus du jardin d'enfants, erre dans sa maison à sa recherche tout en se heurtant à tous les souvenirs de cet enfant disparu, une chemise, un jeu d'apprentissage de la langue...

Dévouée également à son époux, Yuki se rend tous les jours à l’hôpital où celui-ci reprend assez rapidement conscience. Malheureusement, il s'agit d'un réveil non répondant, plus communément appelé état végétatif. Yuki ne se décourage pas et continue de rendre visite à Naoki, et jour après jour lui raconte ses journées tout en faisant le deuil de Shu. En plus de toute cette douleur, Yuki sera rapidement confrontée aux rouages du système médical qui ne sait pas quoi faire de ces patients qui restent en état végétatif.

Son beau père, lui, fera son deuil d'une toute autre façon. Il s'enfoncera inconsciemment dans la maladie qui le diminue insidieusement de jour en jour : la perte de Shu étant trop violente, il préfère l'oublier et par extension Yuki aussi. Depuis quelques temps, on a diagnostiqué les premiers symptômes de la maladie d'Alzheimer à Hideo. Alzheimer, une autre affection lourde pour les proches et difficilement gérable pour les structures médicales tant le nombre de patient est important.

Avec l'Oiseau Bleu, Takashi Murakami, l'auteur du Chien gardien d'étoiles, nous fait réfléchir sur la difficulté de surmonter la perte d'un être cher, parfois alors même qu'il est toujours présent. Les dessins ne sont certes pas le point fort de ce manga mais la force et l'humanité du scénario sont au final tout ce qui compte.

On ne peut rester insensible face aux destins croisés de Hidéo, Naoki, Yuki et Yûta. Il y a beaucoup de tristesse dans L'Oiseau Bleu mais il y a aussi beaucoup de beauté et d'espoir. Ce manga nous pousse à la réflexion et devrait intéresser les lecteurs de BD européenne ou américaine tant le thème abordé est universel.



Scénario et Dessins : Takashi Murakami - Editeur : Ki-oon 
Collection : Latitudes - One Shot.
© by MURAKAMI Takashi / Shôgakukan



Vous avez aimé cette chronique ? Pensez à vous inscrire à la newsletter et/ou au flux RSS pour être informé des prochaines publications.



Get this Related Posts Widget

2 commentaires:

  1. Bonne chronique, par contre l’héroïne s'appelle YUki et non YOUki ^^'

    RépondreSupprimer
  2. En effet, merci pour la remarque. J'ai corrigé l'article. La pauvre Yuki avait bien assez de problèmes sans voir en plus son patronyme écorché ;)

    RépondreSupprimer

COUPS DE COEUR DU MOMENT :

un titre ? un auteur ?

REJOIGNEZ-NOUS SUR FACEBOOK

DOSSIERS / GUIDES

ARCHIVES