Paradise Kiss - Ai Yazawa

. . 4 commentaires:
Yukari est une élève plutôt studieuse. Un jour elle se fait aborder dans la rue par Arashi, un jeune au look punk et Isabella, un homme travesti en femme. De peur et d'étonnement elle s'évanouit.

Elle se réveille un peu plus tard dans une cave transformée en atelier de couture, une jolie fille aux cheveux roses, Miwako, penchée sur elle. Remise de ses émotions, elle apprend que ces personnages originaux sont des élèves en stylisme de l'école des arts Yazawa et qu'ils voudraient faire d'elle leur mannequin pour le défilé de la fête de leur établissement.

 Yukari les prend pour des marginaux excentriques et refuse leur proposition un peu violemment. Elle quitte l'atelier et dans sa précipitation perd sa carte de lycée. Plus tard, rejoignant l'atelier, Georges le leader du petit groupe découvre la carte de Yukari. Voyant sa photo il se dit qu'elle ferait un mannequin idéal. Ses amis lui expliquent qu'ils lui ont déjà proposé, mais que celle-ci considère leur activité comme des enfantillages et a refusé. Persuadé qu'elle ferait le modèle parfait pour leur marque "Paradise Kiss", Georges va tout faire pour convaincre Yukari de les représenter.

Georges est très grand, très beau et il est très sur de lui. Quand il débarque à la sortie du lycée en costume et Jaguar pour rencontrer Yukari, elle ne peut lui rester indifférente et décide de le suivre. A cet instant et lors de la soirée qui va suivre, elle comprend que sa vie va basculer au contact de ces artistes passionnés qui ont tant à lui apporter. Une nouvelle voie s'offre à elle et elle s'y engouffre avec quelques craintes, mais aussi le ressentiment que plus rien ne sera jamais comme avant.
 

Avant tout je dois vous prévenir tout de suite : je suis une grande romantique et les sentiments que décrit Ai Yazawa dans ses mangas font toujours ressortir mon côté fleur bleue. Les premiers émois de l'adolescence, la passion naïve de la jeunesse, les questions et les doutes, toutes ces émotions sont si bien retranscrites dans ses histoires qu'elles me ramènent toujours plusieurs années en arrière. Et un livre qui a le pouvoir de vous faire rajeunir c'est précieux. Peu de shojo me font cet effet. Yazawa a ce talent particulier qui nous fait nous attacher à ses personnages dès les premiers chapitres. Ils ont tous des personnalités très fortes, souvent originales et cachent tous au fond d'eux une très grande sensibilité.

Le style graphique et les thèmes abordés sont typiques du shojo (décors casi-inexistants, petites fleurs, personnages très beaux et très fins, romantisme exacerbé, questionnement sur l'avenir...) ce qui n'empêche pas les mangas de Yazawa d'être lus et admirés autant par les garçons que par les filles. Je pense que cela doit venir du fait que tout le monde peut se retrouver dans ses histoires, les protagonistes étant nombreux et aux personnalités multiples et variées.

J'ai lu Paradise Kiss après avoir découvert Nana et avant Gokinjo (série sortie au Japon avant Paradise Kiss qui raconte la jeunesse de la grande soeur de Miwako et la création de sa marque de vêtements Happy berry.) On y retrouve le style propre à Yazawa qui, très attirée par la mode, habille toujours ses héros de manière très stylée et les dessine longs et fins. Un graphisme qui ne pourra pas plaire à tout le monde, mais dont personne ne pourra nier l'originalité. 

Ce shojo déborde d'humour et d'émotions. Le monde du stylisme y est décrit de façon très "clean", pas d'histoire de drogue ou d'anorexie par exemple. On est dans un univers de lycéen et tout est assez bon enfant. Ce qui n'empêche pas les propos et les inquiétudes des personnages d'être plutôt matures.

Cette histoire procure un agréable moment de lecture qui ne se laissera pas oublier si facilement. C'est aussi une très bonne introduction à l'univers de Ai Yazawa, Paradise Kiss étant "seulement" en cinq tomes, plus accessible donc que Nana, la série la plus populaire de l'auteur, qui en est à ce jour à son vingtième numéro et n'est toujours pas finie (mais que je conseille fortement également).


Scénario & Dessins : Ai Yazawa - Editeur : Kana - Série Terminée – 5 tomes.
©2000 by Ai Yazawa / SHODENSHA Publishing Co, Ltd. Tokyo



Vous avez aimé cette chronique ? Pensez à vous inscrire à la newsletter et/ou au flux RSS pour être informé des prochaines publications.

Get this Related Posts Widget

4 commentaires:

  1. Ah tien Yazawa! Ca me dit quelque chose! :-)

    RépondreSupprimer
  2. Coucou :-)
    Super ton site! J'en apprend vachement! En même temps j'suis un gros newbie en lecture de mangas/comics :p
    Ca donne envie de lire! Merci! /clap /clap
    Bonne journée Ginie

    RépondreSupprimer
  3. /bow
    Je ne pensais pas que tu passais par ici,ni même que tu avais retenu l'adresse lol
    En tout cas si cela te donne envie de lire j'en suis ravie, c'est le but recherché...
    @ bientôt p'tit noob ;o)

    RépondreSupprimer

COUPS DE COEUR DU MOMENT :

un titre ? un auteur ?

REJOIGNEZ-NOUS SUR FACEBOOK

DOSSIERS / GUIDES

ARCHIVES