Happy ! - Naoki Urasawa

. . 11 commentaires:
La jeune Miyuki Umino vit seule avec ses deux petits frères et sa petite sœur depuis la mort de ses parents. Malgré des fins de mois difficiles, elle les élève du mieux qu'elle peut. Un jour, deux hommes débarquent chez elle et lui réclame de rembourser la dette astronomique que son grand-frère, qu'elle n'a pas revu depuis des mois, à contracté.

La somme est colossale et Miyuki sait très bien qu'elle n'arrivera jamais à accumuler autant d'argent tout en continuant de subvenir à sa famille. Les deux yakuza l'influencent pour qu'elle entre dans un club et se prostitue afin de gagner beaucoup d'argent rapidement. Mais Miyuki ne peut se résoudre à accepter une telle proposition.

Elle décide alors de mettre un terme à ses études et d'entamer une carrière de joueuse de tennis professionnelle. Bien que talentueuse, la jeune fille devra faire preuve d'énormément de volonté et de détermination devant le nombre d'embûches qui l'attendent sur son parcours.

Voici donc un nouveau manga du grand Naoki Urasawa adapté par chez nous. Happy ! est paru au Japon entre 1993 et 1999 et a connu un bon succès (il a même eu le droit à une adaptation en drama pour la TV).

C'est donc la série qui a précédé Monster que Panini nous propose dans une très belle édition de luxe qui sortira demain en librairie. Le manga est grand format et d'un nombre de page conséquent. En effet les 23 tomes d'origines sont repris ici en seulement 15 volumes, l'édition de luxe comprenant plus de chapitres ainsi que des pages couleurs. Point de vue prix l'éditeur à également fait un effort, puisque Happy ! est proposé à 9,95€, ce qui pour son format et son épaisseur est plutôt correct.

Mais revenons à cette histoire.

D'emblée nous reconnaissons le style de dessin de Urasawa avec ses personnages si travaillés et expressifs. L'œuvre datant un peu, on remarquera que le trait du maître est plus proche de celui de Monster que de Pluto. Mais la qualité est là et chaque émotion, chaque ressenti est retranscrit à la perfection. Bien qu'il n'y ai pas énormément de tennis dans ce tome et que l'on se doute qu'il devrait y en avoir plus par la suite, je ne pense pas qu'il faille s'intéresser particulièrement à ce sport pour lire ce manga.

Comme à son habitude Urasawa développe tout d'abord les relations entre ses personnages et c'est là l'intérêt majeur de cette lecture. Le schéma de la jeune fille prise entre des personnes cherchant à l'aider et d'autres à lui nuire peut sembler classique, mais chez Urasawa tout n'est jamais réellement tout blanc ou tout noir. Les personnages ont des secrets, un passif et des faiblesses et l'on est en droit d'attendre d'eux beaucoup de surprises.

C'est forcément touchant, émouvant, mais jamais mièvre. Et même si par moments Miyuki peut sembler un peu naïve, c'est une naïveté honorable, pleine de bons sentiments et de détermination. C'est par cette approche mais également via les tenues vestimentaires des personnages que l'on remarque le plus que ce manga entamé en 1993 a subi l'influence des années 80. Mais il n'en parait pas démodé pour autant. Le sujet étant complètement intemporel.

Suivre l'évolution de Miyuki est déjà passionnant, et on dévore ce premier volume d'une traite, tant la narration d'Urasawa est entrainante et efficace. Plusieurs personnages nous laissent entrevoir le rôle qu'ils auront à jouer. La partie ne fait que commencer !




Scénario & Dessins : Naoki Urasawa - Editeur : Panini Manga - Série en cours - 1 tome.
HAPPY! by Naoki URASAWA © 2004 Naoki URASAWA/Shogakukan Inc.



Wikio


Vous avez aimé cette chronique ? Pensez à vous inscrire à la newsletter et/ou au flux RSS pour être informé des prochaines publications.


Get this Related Posts Widget

11 commentaires:

  1. J'ai un peu d'intérêt pour cette série, avec tous les éloges que l'on dit sur l'auteur, mais j'avoue que l'approche du tennis me refroidit un petit peu.
    Le sport est-il beaucoup présent dans l'oeuvre ?

    RépondreSupprimer
  2. Si tu relis un peu plus haut dans ma chronique tu verras que je réponds à ta question : "Bien qu'il n'y ai pas énormément de tennis dans ce tome et que l'on se doute qu'il devrait y en avoir plus par la suite, je ne pense pas qu'il faille s'intéresser particulièrement à ce sport pour lire ce manga." ;o)

    RépondreSupprimer
  3. Quand tu dis "Pas énormément de tennis", cad ? il y a que des références ? ou quelques pages seulement ?
    Je pense attendre la sortie du volume suivant pour connaitre l'avis général avant de me lancer :) Je feuilletterais également ce premier tome si j'en ai l'occasion.

    RépondreSupprimer
  4. C'est quand même l'histoire d'une jeune fille qui veut devenir joueuse pro, il y a donc forcément un peu plus que de simples références... Effectivement le mieux serait que tu le feuillettes pour te faire ton propre avis.

    Au fait quand tu dis "avec tous les éloges que l'on dit sur l'auteur" si cela signifies que tu ne connais aucune œuvre de Urasawa, et qu'en plus le tennis te rebutes, fonces plutôt sur des titres comme Monster, Pluto ou encore 20th Century Boys.

    RépondreSupprimer
  5. De l'auteur, je lis en ce moment Pluto, et j'avais lu les premiers tomes de 20th Century Boys. Il n'y a que Monster que je ne connais pas, mais j'en entends beaucoup de bien.

    En fait ce n'est pas que le tennis me rebute, mais disons que je ne souhaite pas lire une oeuvre uniquement accès sur ce sport (auquel cas je me tourne vers Prince du Tennis, dans un registre très différent). J'aimerais juste que la série ne s'éternise pas sur des matchs de tennis et de compétitions à rallonge... et donc je jetterais un oeil pour me faire mon opinion.

    En tout cas très bonne critique, cela donne envie de s'intéresser à l'histoire et de découvrir la suite :)

    RépondreSupprimer
  6. Salut Ginie :)

    Ils se sont donné le mot ! Par contre connaissant la politique passé désastreuse de pannini, j'ai un peu peur d'acheter si c'est pour me retrouver avec une série arrêtée en cour de route.
    Après concernant le prix, ça semble une édition grand luxe façon city hunter, donc c'est pas le soucis.
    Je me pose juste des question concernant la trad, si quelqu'un sait de quoi il retourne.

    RépondreSupprimer
  7. Super il est sorti !!! merci pour l'info !

    RépondreSupprimer
  8. Panini n'a pas encore trop la réputation d'arrêter des publications en cours de route (pour les mangas) mais putôt de ne pas rééditer leur back catalogue.

    C'est par exemple eux qui ont édité 20th Century Boys (et 21th...) et ils sont bien allés à terme. De plus sur un auteur aussi populaire que Urasawa je ne pense pas qu'il ai beaucoup de risques.

    Pour la trad ne connaissant pas les textes japonais je ne peux pas te dire si c'est fidèle, par contre rien ne m'a choqué dans les dialogues ou la construction des phrases.

    RépondreSupprimer
  9. Ginie

    Oui je sais pour 20th century boy, perso je trouve que leur prix est abusif, la raison pour laquelle je ne les ai pas encore acheté.
    Je veux bien acheter les livres ou tout autres trucs que j'aime mais quand même y'a une limite concernant les abus qu'ils soient d'ordre économique ou autres.

    Concernant la trad c'est un bon point mais difficile de juger si le sens est le bon. En plus si jamais c'est traduit depuis une version anglaise, ça risque de pas le faire.

    RépondreSupprimer
  10. Salut Ginie,

    je me permets de rebondir sur ta phrase "Panini n'a pas encore trop la réputation d'arrêter des publications en cours de route (pour les mangas) mais putôt de ne pas rééditer leur back catalogue."

    Au contraire je confirme que cet éditeur a une réputation désastreuse dans ce domaine illustrée récemment par les arrêts du superbe Sidooh (Tsutomu Takashi) et du très connu Worst (Hiroshi Takahashi).
    J'avais également commencé un Manhwa chez eux (Zero the circle of flow) qui a été arrêté au bout de 2 volumes...

    Et comme la communication de planning ou autre news n'est pas leur fort sur leur "site web", je suis devenu extrêmement méfiant avec leurs nouveaux titres.

    Enfin je dis ça mais j'ai aussi craqué sur Happy... Mon Dieu que je suis faible !

    RépondreSupprimer
  11. Ah au temps pour moi alors, ce sont des titres que je n'ai pas suivi et de ce fait je n'étais pas au courant. Merci pour ces infos :o)

    RépondreSupprimer

COUPS DE COEUR DU MOMENT :

un titre ? un auteur ?

REJOIGNEZ-NOUS SUR FACEBOOK

DOSSIERS / GUIDES

ARCHIVES