Need : Ceci est mon sang - Goethals / Marie

. . 4 commentaires:
Voici le retour de la jeunesse dorée d'Hollywood et son monde en perdition tel qu'il nous avait été présenté dans l'excellent "Ceci est mon corps". Devenu une série composée de plusieurs diptyques et rebaptisé "Need", "Ceci est mon sang" nous propose à la manière d'un "Berceuse Assassine" la même histoire, vue sous un autre angle.

Ce sont Istelle et Sania, les deux sœurs aux mœurs inquiétantes, filles d'un des fondateurs du Need consortium que nous suivons ici.

Pendant que papa commercialise le contrôle corporel des pauvres de la cité, les demoiselles se prélassent dans leur piscine, pratiquent le voyeurisme et se droguent gaiement afin d'oublier leur situation si pesante et ennuyante.

Nous retrouvons les passages découverts lors du premier volet, vu par les deux frangines, ainsi que les événements que certaines ellipses nous avaient caché. Parallèlement, l'on découvre les réelles ambitions du Need, sur fond de conspiration mondiale et de clonage. Les éléments déjà connus se recoupent avec les nouvelles révélations, c'est bien construit et ajoute une complexité nouvelle au premier récit.

Autant vous le dire tout de suite. J'ai adoré "Ceci est mon corps", le scénario de Damien Marie est bourré de concepts intelligents et extrêmement bien exploités. Je me demandais quelle allure aurait cette suite, la fin du premier diptyque étant assez ouverte. Cette façon de reprendre l'histoire vue par les seconds rôles du premier cycle est ingénieuse.

Elle nous permet d'éclaircir certains passages qui avaient été assez bref, de nous faire découvrir certains aspects bien différents de ceux que l'on s'était imaginé, et d'approfondir la vision politique et social de l'histoire. Avec cette histoire de stérilisation de l'humanité et de privatisation de la reproduction le récit part dans un concept d'anticipation développé et passionnant. Comme le fait remarquer à un moment l'un des personnages "Le meilleur des mondes" d'Aldous Huxley n'est pas loin.

Ce volume nous laisse sur un cliffhanger inquiétant et habile et il me tarde de lire la suite. De la très bonne science-fiction d'anticipation, un titre coup de cœur.



Scénario : Damien Marie - Dessins : Sébastien Goethals - Editeur : Grand Angle
Série en cours – 1 tome.

Wikio


Vous avez aimé cette chronique ? Pensez à vous inscrire à la newsletter et/ou au flux RSS pour être informé des prochaines publications.



Get this Related Posts Widget

4 commentaires:

  1. Excellent !!! J'avais adoré la berceuse assassine et son histoire vu par plusieurs point de vue... Par contre je ne connaissais "Ceci est mon corps"... encore un pb pour Mr portefeuille tout ça ^^
    Ta chronique m'a tellemen donné envie ... grr allez Mr Portefeuille laisse toi faire 2 BDs c'est rien ;) ...

    RépondreSupprimer
  2. 3 BD pour être exacte ;o) (2 pour Ceci est mon corps et une pour Ceci est mon sang)

    Pour info Grand Angle vient de rééditer "Ceci est mon corps" sous la forme d'un écrin réunissant les deux tomes pour 19€ :o)

    RépondreSupprimer
  3. Je prends dès aujourd'hui cette édition (ceci est mon corps) puis plus tard le need: ceci est mon sang...
    Entre ça et Ikigami je nage completement dans l'anticipation ces temps si ^^

    RépondreSupprimer
  4. Excellent article cela m'a donné vraiment envie, je vais me mettre de suite à cette BD et ma CB va en prendre un coup une fois de plus !

    RépondreSupprimer

COUP DE COEUR DU MOMENT :

un titre ? un auteur ?

REJOIGNEZ-NOUS SUR FACEBOOK

DOSSIERS / GUIDES

ARCHIVES