Envoyé Spécial : Adulescents, retour vers le passé

. . 13 commentaires:
Ou comment France 2 nous déverse 3 tonnes de clichés. A la base censé être un reportage sur la culture geek, l'émission envoyé spécial a transformé le terme en adulescent (bien plus péjoratif aux yeux des français que le terme geek que le grand public ne connait surement pas).

(je vous épargne la deuxième partie du reportage, explorant plutôt le côté "syndrome de Peter Pan" que le côté geek, vous pouvez, si vous le voulez, le visionner ici).

Avec des questions et affirmations telles que : "Serions-nous tous menacés par l'adulescence ?", "Ils ne veulent pas grandir", "ils se lèvent tard", 'ils mangent mal et exclusivement de la junk food', des tonnes d'idées préconçues et un ton qui fait passer les passionnés de pop-culture pour des êtres en marge de la société.

Selon France 2, quand vous aimez les super-héros et les mangas, que vous jouez aux jeux vidéo et que vous avez passé les 25/30 ans vous êtes un être étrange. En quoi cette "population" est-elle plus étrange que les passionnés de tunning ou les sportifs extrémistes ? Parce qu'une passion est reliée à des symboles de l'enfance nous sommes forcément des gens anormaux ? Rien que le titre du reportage : "Adulescents, retour vers le passé" est insultant. Quand on connait la communauté geek, on peut certes prétendre qu'ils sont nostalgiques, mais également qu'ils sont résolument tournés vers le futur.

Il y a quelques mois, le journaliste qui a réalisé cette émission m'avait contacté (trouvée via twitter). Il cherchait une "geekette" pour ce reportage et me proposait de venir me filmer chez moi, en train de lire mes comics et manga, écrire ce blog et parler de ma passion pour les mondes imaginaires, les jeux vidéo et le reste. J'ai passé une heure au téléphone avec lui, et, aux vues des questions qu'il me posait, je sentais bien qu'il cherchait du cliché : "vous avez quelle relation par rapport à votre enfance ?", "est-ce que chez vous il y a des posters et des figurines ?" "est-ce que vous avez des tatouages et des piercing ?" Maintenant que j'ai vu ce reportage, je suis bien contente d'avoir pris la décision de garder ma vie privée pour moi et de ne pas avoir participé à ce canular.

Si vous voulez voir un reportage respectueux de la culture geek, tournez-vous plutôt vers l'excellent "Suck my geek" qui avait été diffusé par Canal + il y a quelques années.

Ce qui est marrant, c'est que je parlais de ces idées préconçues qu'ont les gens sur les passionnés de comics et manga il y a maintenant un an. A croire donc que je n'avais pas tout à fait tord et que les a priori ont encore la vie belle.

Sur ce, je vous laisse, je viens de recevoir mon Spirou magazine :p



Edit : pour ceux qui ne connaitrait pas DAvy Mourier : chronique de sa première BD éditée.

Get this Related Posts Widget

13 commentaires:

  1. La première partie, surtout, est à vomir du sang.
    Deux raisons : la faute au journaliste qui cherche le cliché absolu pour faire du sensationnel (finalement une personne normale qui lit des BD, quel intéret ?) mais aussi la faute à Davy Mourier qui a préféré jouer la carte du cliché ultime (à moins qu'il soit vraiment comme ça ?) : l'accueil en calecon, avec un tshirt star wars et la balade au McDo, c'était atroce.

    On ne pouvait pas trouver quelqu'un qui assume ses passions en se nourrissant normalement et en ayant une vie sociale ?

    RépondreSupprimer
  2. DAvy est comme ça, c'est un grand passionné. Bon il aurait pu nous éviter le coup du Mac Do c'est sur, mais ce qui déforme surtout la chose c'est la voix off (comme d'habitude). Il faut savoir qu'à la base on nous a présenté le reportage comme étant sur les geeks (et pas un sujet sur le syndrome de Peter Pan). Donc DAvy nous montre tout naturellement son univers, et perso je le trouve pas si bizarre que ça (moi aussi mes toilettes sont décorées lol).

    RépondreSupprimer
  3. J'avoue que si j'entends encore une fois le mot "adulescent" je vire Berserk...
    Mais bon en même temps ça fait bien longtemps qu'Envoyé Spécial n'est plus tellement crédible.
    A choisir je préfère les reportages d'"Infrarouge" qui sont moins racoleurs et vont plus en profondeur.

    RépondreSupprimer
  4. C'est abusé ce manque d'objectivisme et cette envie de faire aller l'attitude et les propos de personnes dans le sens désiré.

    Leur objectif était surtout de montrer comment commercialement le coté nostalgique, ludique et enfantin fait vendre. Ca c'est un fait!

    Mais était-ce nécessaire de présenter ces "adulscents", terme qui n'a d'ailleurs pas la même signification que geek ou otaku, comme des gros attardé, incapable de grandir?

    Clairement, je me reconnais dans ces "adulescent" car ok, j'ai des t-shirt comic ou manga, je joue, je lis bcp, j'ai des figurines. Mais je suis très loin d'être asocial ou d'être une bête curieuse. Et je pense qu'on est tous comme ça.

    De fait, avec ce reportage, j'ai l'impression de passer pour un gros gamin immature, qui ne sait pas vivre dans son temps et son époque.

    Bordel, mais quand est-ce qu'on va sortir de ces clichés?!

    Tu as vraiment bien fait de ne pas te foutre dans ce merdier. Surtout que pour une femme, ça aurait été pire, dans le sens ou socialement et culturellement ce phénomène est plus associé aux hommes

    RépondreSupprimer
  5. Un tweet de @NolifeOfficiel nous file un lien vers une vidéo où DAvy Mourier nous explique comment faire une bonne émission de reportages pour la télévision publique : http://bit.ly/bJYXj6 (accès gratuit) // très bon !

    RépondreSupprimer
  6. Tout ce qui se passe en dehors de la "norme" constitue du pain béni pour toutes les émissions de ce genre. Pour ma part, à force de l'entendre un peu partout, cela ne me fait plus rien...
    De toute façon, Davy le dit bien (même si le "journaliste" ne s'arrête aucunement dessus) : il n'y a aucune raison d'arrêter. Je plains une personne qui aimerait quelque chose, mais qui arrêterait d'en profiter un jour sous prétexte que certaines conventions sociales prétendent que "ce n'est plus de son âge". D'autant que beaucoup de gens, dans le fond, le regrettent après ; ma mère n'a eu qu'une hâte : que je sois assez grand pour m'emmener voir les films de Disney au cinéma, parce que ça lui permettait d'y retourner sans que cela paraisse bizarre, et je reste persuadé qu'il ne s'agit pas d'un cas isolé.
    Je suis geek mais pas pour autant adulescent ou je ne sais quel autre terme barbare... J'ai été anormalement précoce niveau BD/cinéma, et paradoxalement certains aspects de ma passion date d'après mes 18 ans, donc bon...

    Sinon, je savais exactement où allait Davy rien qu'en apercevant ce McDo. C'est grâce docteur ?

    RépondreSupprimer
  7. C'est désolant. Comment faire passer une culture pour une pathologie exploitée par les multinationales... N'importe quoi!

    Sans être pour autant 'adulescent' (terme débile qui pour moi qualifie plutôt l'après age bête post puberté), je me demande souvent comment vivent les adultes 'a l'ancienne' qui n'ont pas suivi l'ère du temps. Il passent à coté de tant de choses!

    Et? Ne peut on pas être adulte, conscient de la gravité du monde et des choses de la vie sans pour autant profiter de cette culture tout aussi enrichissante qu'une autre...

    Toujours est il que le service public à un gout de 'vieux'... entre ça et le meuporg, on est servi!

    RépondreSupprimer
  8. Le seul terme adéquat est "pop culture", car c'est de cela qu'il s'agit.

    Qui dicte la conduite et les goûts d'une génération d'adultes? Ou est-il écrit que dès lors qu'on est adultes, on n'aime ni les couleurs, ni les formes, ni l'humour? En 70, Il y avait déjà des dessous de plat en forme de fleurs... Les bandes dessinées, sont un support d'histoires comme un autre (au même titre que les films, les séries TV, les livres, etc). Celui-ci amène à la pop-culture, toute la "déco" est de la pop-culture.

    La débilitation médiatique de cette génération là est vomitive, ça fait 20 ans qu'on y à droit, quand comprendront-ils qu'ils n'ont plus personne à convaincre, toutes les jeunes générations sont comme nous, et le resteront, alors qu'ils s'y plient et arrêtent avec ce terme péjoratif des années '90.

    RépondreSupprimer
  9. mort de rire

    franchement je suis content de regarder des chaines comme nolife car accessoirement nolife on parle pas que de jeux vidéos. je ne citerais que des emissions genre "japan in motion" "kira kira japon" ou autre emission sur la J-Musique certes il y a du jeux videos mais pas que ça!

    je suis père depuis presque un an, mari aimant et present pour son epouse, je travail dans le milieu donc je passe environ 10-12 heures par jour sur un PC pourtant je n'en ai pas moins une vie social et de famille, je pratique du sport en competition etc...

    je suis surpris de voire qu'une emission serieuse comme "envoyé special" fasse du TF1

    en plus certain passage sur davy son faux on ne parle pas du fait qu'il est aussi auteur etc...

    oui je pense bien avoir choisit mes mots france 2 a belle et bien fait du TF1

    RépondreSupprimer
  10. je suis désolé j'avais un peu délaissé ton blog depuis quelque temps Shame on me !!
    je viens de poster aussi sur le forum Nowatch mon dégout de ce reportage que j'ai découvert par hasard (je ne regarde plus trop la télé en fait)pour ceux qui veulent lire c'est ici:http://www.nowatch.tv/forums/topic/1244/envoye-special-les-adulescents/
    je trouve ça complétement malhonnête et caricatural tu as bien fait de refuser.

    RépondreSupprimer
  11. reportage pourri, je ferai bien un contre reportage... si y a des réalisateurs qui passent par là on peut faire les choses sérieusement avec des gens qui ont des familles, qui bosses dans des boulots normaux (parce que présentateur sur NoLife voilà quoi...)

    RépondreSupprimer
  12. @Gemini : "Sinon, je savais exactement où allait Davy rien qu'en apercevant ce McDo. C'est grâce docteur ?" Houlà oui tu es sérieusement atteint ;o)

    @Alex : ahah j'avais oublié le coup du Meuporg !

    @ Koneko : oui tu as raison, par raccourcis on (j') emplois le terme geek mais le vrai terme approprié est Pop culture.

    @N@ïco : TF1, France 2… même combat, ils ont beau avoir retiré la pub de leurs programmes en prime, ils n'en font pas moins la course à l'audience pour autant… alors il leur faut du sensationnel, des trucs qui font peur ou qui abrutissent suffisamment le cerveau…

    @ Popy : pas de problème, tu passes de temps en temps c'est le principal ;o)

    @ Jayer : j'espère que tu trouveras des gens motivés pour ce projet, avec tout le monde que l'on connait ne serais-ce que par la blogo et twitter il y a vraiment moyen de faire un reportage digne de ce nom.

    RépondreSupprimer
  13. [Aux cons qui n'auraient pas compris: pseudo ironique]

    Pour appréhender sereinement le monde qui l'entoure, l'Homme a besoin de stéréotyper. De coller des étiquettes, d'une façon manichéenne et carrément hâtive la plupart du temps.

    Vous avez tous l'air de tomber de haut en voyant ce genre de reportage... J'ose espérer que vous aviez quand même déjà remarqué que TOUS LES REPORTAGES CENSES FAIRE DECOUVRIR AU PLUS GRAND NOMBRE TEL OU TEL MOUVEMENT CULTUREL/ARTISTIQUE/IDENTITAIRE ETAIENT DES CONCENTRES DE CONNERIES ET DE LIEUX COMMUNS.

    Bon, pour ma part, je n'appartiens pas "au monde geek". Je sais tout juste me servir d'un PC ("lol"). Mais, étant une fan de metal, les poncifs dégradants de cet acabit, j'en bouffe quotidiennement... Parce que j'ai des T-shirts Burzum, je suis de fait facho-sataniste-dépressive, j'aime me scarifier à la lueur blafarde de la pleine lune, et je me fous des croix retournées dans le vagin pour faire chier mes parents.

    Y'a un réel danger à diffuser pareil immondice: ça fait qu'entériner les idées préconçues, et attiser les haines. Rappelons-nous comment s'est répandu le nazisme. Il fallait un coupable typique: le Juif.

    NOUS VIVONS UNE EPOQUE FORMIDABLE.

    RépondreSupprimer

COUP DE COEUR DU MOMENT :

un titre ? un auteur ?

REJOIGNEZ-NOUS SUR FACEBOOK

DOSSIERS / GUIDES

ARCHIVES