Voyageur - 1er Cycle : Futur

. . 2 commentaires:
Voyageur est une série de science fiction scénarisée par Pierre Boisserie et Eric Stalner. Plusieurs dessinateurs se partagent la conception de ses albums, découpés en 3 cycles de 4 tomes (Futur, Présent, Passé) et un épilogue (Omega). Nous retrouverons au fil des tomes le travail de Guarnido qui illustre l'ensemble des couvertures et l'intégralité de l'album Omega. Les dessins du cycle "Futur" sont réalisés par Eric Stalner, le cycle "Présent" est illustré par Marc Bourgne. Lucien Rollin, Siro, Eric Lambert et Eric Liberge se partagent chacun un tome du cycle "Passé".

Ces cycles s'articulent autour d'un personnage principal, Voyageur, capable de voyager dans l'espace et dans le temps. Ainsi dans le cycle "Futur" nous assistons à son adolescence et l'apprentissage de l'utilisation de ses capacités. Dans le cycle "Présent", Voyageur a effectué son premier voyage vers le passé pour rejoindre notre présent, tandis que dans le cycle "Passé" il revient dans différentes époques afin de préserver le cours du temps que toute modification pourrait détruire.

Paris, 2058. L'ancienne capitale française a été vendue par l'état qui était sur-endetté. La ville a été rachetée par le consortium Markovic qui l'a rebaptisé Granparis et l'a coupé en deux, séparant chaque partie par un mur tout au long de la Seine. Sur la rive droite se trouvent la bourgeoisie et la technologie, mais aussi les contrôles réguliers des pods qui scannent les rétines afin d'identifier les gens recensés. Rive gauche ce sont les pauvres et les rebelles, appelés les "hors zone", qui n'ont pas voulus se soumettre à l'identification obligatoire de Markovic et se sont reclus d'eux-même.

2082, deux garçons et une fille s'échappent de la fondation Markovic, un centre de recherche et de développement situé dans l'ancien Palais de Chaillot Place du Trocadéro. Dans leur fuite la fillette est victime d'une chute mortelle. Alors que la garde va les rattraper ils sont secourus par un étranger aux cheveux blanc avec une cicatrice sur le front, qui les téléporte sur l'autre rive, dans la Sorbonne. Il les laisse aux bons soins de ses alliés et disparaît aussi brusquement qu'il est apparu. Les deux jeunes hommes sont mis en lieu sûr et soignés. Ils ignorent encore qu'ils ont en eux un gène quantique qu'il va leur falloir apprendre à maîtriser afin de se préparer à la grande destinée qui les attend.

Les dessins de Eric Stalner sont plutôt bien faits, malgré quelques visages ayant tendance à se ressembler par moment, mais il s'améliore au fil des tomes et ce petit inconvénient disparaît par la suite. Il a réalisé un travail de documentation remarquable sur l'architecture parisienne et sa capitale futuriste est excellemment retranscrite, les bâtiments sont très détaillés et pourvus d'améliorations technologiques futuristes bien pensées. On reconnaît aisément chaque lieu célèbre.

Alors que les tomes un et deux mettent en place l'histoire, c'est à partir du tome trois que la série nous laisse entrevoir tout son potentiel avec un aperçu de déplacement temporel. Technologies, voyage dans le temps, machinations politiques les ingrédients ne manquent pas pour rendre ce premier cycle intrigant sur le devenir de ces personnages. Une série de grande envergure qui, si elle continue sur cette lancée, est vouée à devenir culte !







  






Scénario : Pierre Boisserie et Eric Stalner - Dessins : Eric Stalner
Editeur : Glénat - Collection Grafica - Série en cours.


Get this Related Posts Widget

2 commentaires:

  1. Ca me fait penser à la série Dreamers par Metapat, Mick et Jull, où l'aspect futuriste était également très travaillé, notamment dans les architectures, et dont la particularité était de se dérouler dans le Haut-Rhin!

    RépondreSupprimer
  2. Ah tiens je connaissais pas Dreamers, intéressant... d'après ce que j'en vois c'est une architecture futuriste très High Tech. Dans Voyageur tu as un peu ça rive droite mais ce n'est pas excessif, par contre rive gauche c'est du futuriste crasseux et rouillé, avec des tuyaux partout... ça fait penser un peu au Paris de "La foire aux immortels" de Bilal.

    RépondreSupprimer

COUP DE COEUR DU MOMENT :

un titre ? un auteur ?

REJOIGNEZ-NOUS SUR FACEBOOK

DOSSIERS / GUIDES

ARCHIVES