Le dessous de la pile...

. . 14 commentaires:
Inspirée par Gemini qui a publié récemment la liste de ses 10 animes fondateurs, j'ai eu envie de me pencher sur le passé et de réaliser également la liste des œuvres fondatrices de ma passion, mais au sujet de la bande dessinée Franco-Belge.

Voici donc, à peu près dans l'ordre chronologique, les dix œuvres qui ont marqué et influencé mon parcours d'amoureuse de la BD.


Tintin :
Bon je sais ce n'est pas très original comme premier titre. Mais je suis un peu obligée de le citer car j'ai appris à lire avec le reporter à la houppette. Alors forcément avec le recul il y a pas mal de trucs qui ont bien vieillis et d'autres que je ne vois plus de la même façon avec un regard adulte. Mais il faut avouer que c'est quand même super culte, très intelligent et novateur pour son époque. Et puis j'ai déjà dit tout le bien que je pensais de Tintin ici.

Si je ne devais retenir qu'un seul album ce serait "Les bijoux de la Castafiore". J'en aime beaucoup d'autres comme "Les cigares du pharaon" ou "Le Lotus Bleu". Mais "Les bijoux…" a une particularité qui le rend unique : c'est le seul album à se passer intégralement à Moulinsart. Son scénario sur fond d'enquête policière rappelle les romans d'Agatha Christie dont j'ai toujours été passionnée. Puis il y a la fameuse marche, la relation Capitaine Haddock/Castafiore, le perroquet et le "Supercolor-Tryphonar" cette télévision couleur inventée par ce bon vieux Tournesol et ses images à vous rendre épileptique.


Gaston :
Le deuxième perso à m'avoir appris à déchiffrer des mots… M'enfin ! incontournable Gaston ! C'est bien simple, je les ai tellement lus que je connais chaque gag par cœur et qu'ils sont pour moi devenus des références dans la vie de tous les jours. Quand je vois un panneau de stationnement interdit je vois une sucette géante et chaque matin je me dis que la première gaffe c'est de se lever…

Puis j'adore l'idée qu'a eu Franquin de le faire travailler à la rédaction du journal de Spirou. Sorte de mise en abyme vraiment sympa qui a depuis été pas mal réexploitée dans de nombreuses séries. Pauvres lecteurs du journal qui attendent toujours qu'on réponde à leur courrier ! ;o)


Les Tuniques Bleues :
Mon amour inconditionnel pour Gaston m'a donc naturellement amenée vers le journal de Spirou et j'ai donc lu énormément de productions des éditions Dupuis. A ce jour, la série qui m'a le plus marqué reste Les Tuniques Bleues. Et pourtant je n'ai jamais trop aimé les histoires de guerre ni les western.
Mais voir Blutch et Chesterfield s'engueuler et Arabesque feindre la mort au moment où Stark crie "Chargez" a longtemps été un de mes passe-temps favoris. Mention spéciale à l'album "Blue Retro" qui revient sur la façon dont nos bleus se sont engagés.



Balade au bout du monde (1er cycle) :
En fouillant dans la bibliothèque d'une grande cousine, je découvre cet album au titre attirant. Les dessins ne sont pas très engageants (je n'ai alors jamais lu autre chose que de la BD "gros nez") mais je me laisse embarquer dans cette histoire dans laquelle il n'est nul besoin d'attendre longtemps avant d'être littéralement transporté. Cette prison m'a complètement envoûtée.

Les deux premiers tomes sont d'une originalité incroyable et définitivement inscrits au panthéon de la BD. J'en ressors grandie d'une nouvelle expérience. Je commence à partir de cette lecture à m'intéresser à la bande dessinée "plus adulte", aux dessins plus réalistes. Un tournant dans le cheminement de mes découvertes.


Thorgal :
J'ai acheté "Au-delà des ombres" dans un supermarché en vacances. Je ne connaissais pas du tout Thorgal et il n'y avait pas grand choix dans le magasin. Attirée par la couverture c'est vers ce tome que je me suis tournée. Quelle claque ! Après avoir lu plusieurs fois l'intégralité de la série, c'est encore aujourd'hui un de mes tomes préférés (avec "l'enfant des étoiles").

Cet album nous emmène dans les premiers âges de la terre, le néant du monde, le jardin d'Asgard, la gardienne des clés, les fils du destin et le monde du dessous. Un univers fantastique, avec des concepts poétiques, merveilleux, intelligents. Je ne pouvais pas tomber mieux pour un tome de découverte.


Le grand pouvoir du Chninkel :
Ouvrage des mêmes auteurs que Thorgal (Rosinski et Van Hamme), il était donc logique que je me procure "Le grand pouvoir du Chninkel" après avoir tant aimé les aventures de l'orphelin Viking. Et là, nouvelle claque. Double claque même. A l'époque je n'avais pas encore l'habitude de lire des BD en noir et blanc et le format (un seul tome) avec sa couverture souple m'a tout de suite attirée.

Mais que dire de cette histoire ? Je n'en dévoilerai pas trop ici, car je pense bien un jour faire un article spécial consacré à ce monument. C'est bien simple, peut être que si je ne pouvais emmener qu'une seule BD sur une île déserte ce serait celle là. Le twist final ne cesse de me bouleverser à chaque relecture. Le meilleur de ce que peut être la fantasy.


La trilogie Nikopol :
Il y a des découvertes qui marquent encore plus que d'autres. Un peu parce que quand on les fait, on a l'impression d'une certaine évidence, d'être passé à côté d'un truc énorme pendant longtemps et de tout d'un coup en prendre conscience. C'est l'effet que m'a fait la découverte de Bilal au travers de sa célèbre trilogie.

Alors bien sûr il y a ce scénario complexe, sophistiqué, original, ambitieux… Ce Paris futuriste et crade, la pyramide qui flotte au-dessus et Horus qui pète un plomb. Bilal est connu pour ses histoires fouillées, avec beaucoup de voix off et de réflexions politiques. Mais il est surtout connu pour ses dessins. Certains disent qu'il ferait mieux de faire de la peinture plutôt que de persévérer dans la BD. Moi j'y vois au contraire une façon de rendre accessible l'art graphique au plus grand nombre. Parce qu'il est plus facile de se procurer une BD que de se rendre dans un musée. Regarder Enki Bilal dessiner est une des choses les plus belles que j'ai pu voir dans le monde du graphisme.


Peter Pan :
J'ai déjà dit beaucoup sur mon affection pour le Peter Pan de Loisel dans l'article que je lui ai consacré. Je ne me souviens plus exactement dans quelle circonstance j'ai découvert cette série. Je crois qu'il m'a suffi d'en lire le titre pour être instantanément attirée. Une envie irrésistible d'en savoir plus sur ce personnage si complexe et intrigant qui ne veut pas grandir et dont chacun des grands enfants que nous sommes se sent forcément un peu proche.

Depuis la BD est devenue culte et quand je pense à la fée Clochette ce n'est plus celle de Disney qui m'apparaît, mais bien la coquette et capricieuse petite fée de Loisel.


Berceuse Assassine :
J'ai découvert Berceuse Assassine en pré-publication dans le magazine BoDoï. J'ai très rapidement été accro, vite il fallait que sortent ces albums ! Le côté noir du polar, l'originalité de la coloration et les superbes dessins de Ralph Meyer, le concept de la trilogie, l'ambiance incroyable qui s'en dégage : ce fût un coup-de-foudre. Une des BD les plus intelligemment construite que je connaisse.

J'étais déjà familière des productions de Tome (Spirou et Fantasio, Le petit Spirou, Soda) et même si certains de ses Spirou sont exceptionnels (La vallée des Bannis, Spirou à New-York, Spirou à Moscou…) Berceuse Assassine est pour moi son chef d'œuvre. A lire et à relire pour en saisir toutes les subtilités…


Les Bidochon :
J'ai longtemps lu le magazine Fluide Glacial. Et même si j'adore nombreux des auteurs qui y ont été publiés à l'époque, Binet reste celui qui m'a le plus fait rire avec "les propos irresponsables", mais surtout avec les Bidochon. Robert et Raymonde sont la version beauf de Martine en quelque sorte. Il y a les Bidochon à la mer, les Bidochon en HLM, les Bidochon font construire leur maison…

On retrouve dans ces albums des critiques acides de la société française, parfois assez caricaturées, souvent très réalistes, mais toujours bon enfant. Quand on se moque d'eux quelque part c'est un peu de nous-même que nous rions. Au fil des tomes Binet égratigne beaucoup de monde : l'administration, les agents immobiliers, les voisins, les vacances organisées, la tv, les belles-mères…et même dernièrement l'internet.


Voilà, ce n'est pas forcément un best of car j'aime évidemment beaucoup d'autres œuvres. Mais ces découvertes à certains moments de ma vie ont vraiment contribué à créer la base de mes goûts actuels.

Le dessous de la pile en quelque sorte...

Get this Related Posts Widget

14 commentaires:

  1. Copieuse de concept, je suis en train de plancher sur le sujet des albums. Sauf que j'inclue aussi des comics et des manga.
    Il y a pas mal de titres là-dedans que je ne connais pas (par contre le premier de la liste vient étrangement de la même série) ; il faut dire que j'ai sauté tout un pan de BD franco-belge pour plusieurs raisons (influence familiale et bibliothèque municipale peu fournie surtout) que je ne découvre certains albums que récemment. Je n'avais jamais lu un Thorgal avant qu'un ami me prête les premiers l'année dernière !
    Par contre, pour les classiques, nous nous retrouvons. Sauf que je préfère largement Bull Run et Les Bleus tournent Cosaques à Blue Retro, un album flash-back qui ne m'a jamais attiré (de la même façon que Vertes Années dans le même registre) : pour moi, les personnages existent en tant que tels et n'ont pas besoin d'un passé cohérent, de la même façon que Tintin est finalement un héros dont nous ne savons absolument rien.

    Et merci de m'avoir rappelé le coup du Supercolor Tryphonar (j'avais zappé le nom), j'ai rigolé pendant bien 5 minutes grâce à ça ^^

    RépondreSupprimer
  2. Je me suis mise aux comics et aux manga plus tard (cette liste date d'au moins 15 ans pour les derniers titres, ça me rajeunit pas...).

    Pour les Tuniques Bleus je les adore tous (un peu moins les récents, mais bon...), mais j'avais toujours voulu voir comment Blutch avait signé ;o)

    RépondreSupprimer
  3. Belle liste avec des incontournables. Je ne suis pas très BD, j'en ai, bizarrement, lu peu.

    Mais j'ai affection particulière pour Leonard ce génie. J'adore l'humour à base d'anachronismes.
    Je crios que la première BD que j'ai lu c'était soit Gaston Lagaffe soit Boule et Bill.

    En tout cas le "Le grand pouvoir du Chninkel" a l'air bien, faudrait que je me penche dessus.

    Après avoir adoré Vinland Saga, Thorgall peut être aussi une bonne lecture.

    J'avais prévu aussi de faire ce type d'article, mais vu que Gemini l'a fait juste après y avoir pensé et que toi tu le fais, je vais m'abstenir.

    RépondreSupprimer
  4. Je suis plutôt étonnée que ayant un blog traitant de la fantasy tu ne te sois jamais penché sur Thorgal. C'est clairement un incontournable et vu qu'apparemment tu aimes les légendes viking, cela ne devrait que te plaire.

    Et le Chninkel je n'en parles même pas tellement pour moi c'est une base de la Fantasy qui fait du bien car changeante de toutes ses séries "SDA-like"

    RépondreSupprimer
  5. hum... je ne connaissais pas tout... mais je trouve quand même cette liste limitée ;)

    RépondreSupprimer
  6. Elle est forcément limitée vu que ce sont mes premières découvertes et que je me limite à 10 titres, comme je le dis plus haut cette liste date de plus de 15 ans pour les dernières découvertes.

    Sinon tu te doutes bien qu'il n'y aurait pas que ces titres là :o)

    RépondreSupprimer
  7. @Attention à la Terre : heuu de rien, mais pourquoi ce merci ? ^^

    RépondreSupprimer
  8. @Ginie autant pour moi je pensais qu'on pouvait prendre des références de tout temps ;)
    Mais c'est vrai que "n'en prendre que 10" c'est ultra frustrant ;)

    RépondreSupprimer
  9. @Jayer : ne m'en parles pas ! le plus dur à été de choisir entre Binet et Gotlib (j'aime autant l'un que l'autre mais il fallait en choisir un seul faute de place...)

    RépondreSupprimer
  10. Joli inventaire ! Je découvre ton blog depuis quelques jours et ça me fait plaisir de voir autant de monde "tombés dedans quand ils étaient petits".

    Si je devais faire l'exercice, il y aurait pas mal de titres en commun : moi aussi c'est avec Tintin que j'ai appris à lire. Après, c'était plus Achille Talon que Gaston, etc. etc. Mais je te félicite en tout cas d'avoir réussi à isoler dix titres et à expliquer ta sélection aussi clairement... pour moi ce serait vraiment très dur !

    Continue comme ça, je reviendrai souvent je crois.

    RépondreSupprimer
  11. Merci et bienvenue alors ! ^_^/

    RépondreSupprimer
  12. Bonjour,

    je suis "tombée" tardivement dans la bande dessinée ; j'ai découvert cet univers vers 19 ans. J'en ai aujourd'hui 34 et je suis toujours aussi amoureuse de la BD !!!
    Je me rends compte, en vous lisant, que certaines BD "du dessous de la pile" sont identiques pour moi : Thorgal, la trilogie Nikopol, Le grand pouvoir de Chninkel, balade au bout du monde.
    Je rajouterais la quadrilogie des Julius Corentin Acquefacques et SOS Bonheur, Voyage en Italie, pour ma part.
    La berceuse assassine a été un grand choc, lorsque je l'ai découverte, un peu plus tard.
    J'espère que mes deux enfants, plus tard, seront aussi sensibles à cet univers que moi !

    En tout cas, merci pour toutes tes critiques qui trouvent un bel écho chez moi !

    Longue vie à ce blog et à son auteure !

    RépondreSupprimer
  13. Ravie de croiser quelqu'un avec autant de goûts en commun ^^
    Et merci pour ce commentaire, c'est toujours agréable de voir que les visiteurs prennent plaisir à lire le blog (surtout quand ils vont fouiller dans les archives ^^)

    RépondreSupprimer

COUPS DE COEUR DU MOMENT :

un titre ? un auteur ?

REJOIGNEZ-NOUS SUR FACEBOOK

DOSSIERS / GUIDES

ARCHIVES