Ces Shojos qui m'ont fait rêver…

. . 3 commentaires:
Une amie souhaite s'initier aux mangas et plus particulièrement aux shojos. Connaissant mon goût pour les histoires romantiques et les jolies tranches de vie, elle me demande donc conseil… Quelle merveilleuse idée me donnait-elle là ! La Saint Valentin approchant, quoi de mieux que de faire un article reprenant mes shojos préférés afin de fêter les amoureux ?

Comme d'habitude, cette liste est très très loin d'être exhaustive, c'est ma selec' et je suis certaine que vous aurez également de très bonnes idées à lui souffler en commentaires ;)

Et bonne fête à tous les amoureux !


Qui dit shojo dit pour moi forcément Aï Yazawa. Quasiment tous ces titres peuvent être achetés les yeux fermés, mais s'il fallait n'en choisir que quelques-uns ce serait ceux-là (cliquez sur les titres pour lire les chroniques correspondantes) :


Nana c'est avant tout l'histoire de deux jeunes filles très différentes, qui n'ont en commun que le prénom. Mais c'est aussi de l'amitié, du rock, du punk, des déchirements, de la passion… Malheureusement en pause depuis quelques temps suite aux problèmes de santé de son auteure, cette série vaut tout de même le coup qu' on s'y attarde, ces personnages sont tellement attachants et charismatiques.



Voici peut-être le titre le plus accessible de Yazawa. Cette série nous raconte les aventures de Yukari, une lycéenne ordinaire et sa rencontre avec un groupe de jeunes stylistes excentriques. Magnifiques histoires d'amour avec pour fond le milieu de la mode. A noter le style graphique de Aï Yazawa, ici à son sommet.




- Mars  (série finie en 15 tomes) :

Mars est une série bouleversante, un de ces shojos qui marque durablement. L'histoire de Kira et de Rei, romantique et tragique et vraiment magnifique. Malheureusement pour nous, les éditions Panini ne l'ont pas réédité et le titre est en rupture. Si malgré tout vous arrivez à vous le procurer d'occasion, sautez dessus, c'est une perle !


Cette série suit son héroïne, An Uekusa, sur une quinzaine d'années de sa vie. Du début de l'adolescence au début de l'âge adulte. Elle tombera amoureuse de son meilleur ami, Daigo, et nous suivrons tout au long de la série l'évolution de ses sentiments, les difficultés de la vie auxquelles elle sera confrontée et les oscillations de l'amour. Un titre très frais et prenant.


Un classique ! Qui dit Shojo dit Fruit Basket !  C'est LA série qu'il faut avoir lu, pour ses personnages, son humour, ses rebondissements, l'originalité de son scénario… Comment ne pas craquer devant au moins un membre de l'excentrique famille Soma ? Et même si parfois l'héroïne principale peut s'avérer un peu énervante (fait commun a pas mal de séries du genre) on passera sur cet aspect tant les autres personnages sont originaux.


Le dernier shojo en date dont le personnage principal a su me faire fondre à coup de charisme et de charme. Imaginez, un hacker au grand cœur… Cette fois-ci la jeune héroïne est en plus tout à fait dégourdie et maligne, cela donne un titre aux rebondissements nombreux, avec intrigue informatique et humour en prime.





Vous avez aimé cette chronique ? Pensez à vous inscrire à la newsletter et/ou au flux RSS pour être informé des prochaines publications.



Get this Related Posts Widget

3 commentaires:

  1. Shôjo, c'est un thème vaste. Un terme vaste, aussi. Concrètement, cela regroupe aussi bien de la comédie romantique que des titres plus atypiques.

    En comédie romantique, j'ai personnellement un faible pour les manga de Wataru Yoshizumi, à commencer par Mint na Bokura, Kimi Shika Iranai, ou encore Mais Moi je l'aime. Toujours dans la comédie plus ou moins romantique, j'ai un faible pour Gals, Otomen, Princess Princess, Parmi Eux, et avec des personnages un peu plus âgés, Nodame Cantabile.

    Ensuite, dans la veine plus "étrange", j'adore Kaori Yuki - Angel Sanctuary, The Royal Doll Orchestra, et Ludwig Revolution - et Yuu Watase - Ayashi no Ceres, mais aussi Ima Doki pour les comédies romantiques. A part ceux-là, je citerai Banana Fish, Basara, X, Please Save my Earth, ou L'Infirmerie après les Cours, qui sont tous des shôjo même s'ils n'y ressemblent pas forcément selon nos standards français.

    Enfin, dans les titres plus anciens, je considère Très Cher Frère et La Rose de Versailles, tous deux de Riyoko Ikeda, comme des incontournables.

    RépondreSupprimer
  2. Un Shôjo qui me fait beaucoup rire en ce moment : Fight Girl. Pas de romance, mais une héroïne très attachante...

    RépondreSupprimer

COUPS DE COEUR DU MOMENT :

un titre ? un auteur ?

REJOIGNEZ-NOUS SUR FACEBOOK

DOSSIERS / GUIDES

ARCHIVES