Les différents styles de mangas

. . 6 commentaires:

Vous pouvez désormais voir apparaître trois nouvelles catégories dans la liste des genres. Il s'agit des trois styles les plus courants de mangas. Ils ne définissent pas vraiment un genre, mais plutôt un public visé. On classe les mangas par rapport au magazine dans lequel ils sont pré-publiés.


Shōnen :

Le shōnen (terme japonais signifiant littéralement adolescent) est un style de manga destiné à un public adolescent, principalement masculin, bien que le public féminin s’y intéresse de plus en plus.

Deux types d’histoires se regroupent principalement sous ce terme : le nekketsu et le pantsu

Le nekketsu (sang bouillant) regroupe les codifications les plus connues de l’univers du manga. Le personnage principal est un jeune garçon doté d’un pouvoir incroyable, foncièrement honnête et droit, voir naïf, qui affrontera les forces du mal. Ses premiers adversaires deviendront généralement ses compagnons, et ils participeront très certainement à un tournoi pour combattre leur contrepartie maléfique.

Au-delà de l’aspect martial et agressif de ces séries, les lecteurs apprennent les valeurs de justice, d’amitié et de dépassement de soi, valeurs chères à la culture japonaise.

Titres cultes : Dragon Ball, Naruto, One Piece, Saint Seiya (Les Chevaliers du Zodiaque), Slam Dunk, Dragon Quest (Fly).

Le pantsu (prononciation japonaise de pants, culotte en anglais) est un autre classique du manga. Il se définit par une histoire sentimentale, très souvent comique, entre un héros maladroit, peu sûr de lui et qui n’a plutôt rien pour plaire (du moins au premier regard) et un groupe de jeunes filles toutes plus superbes les unes que les autres, chacune présentant des critères (physiques et émotionnels) particuliers. De nombreux quiproquos, drôles, embarrassants, voir parfois dramatiques, découleront de ces relations.

Titres cultes : Video Girl Aï, Love Hina, I’’s.


Shōjo :

Le shōjo (terme japonais signifiant littéralement adolescente) est un style de manga destiné particulièrement à un public féminin, et dont le scénario se base principalement sur les relations sentimentales entre les personnages.

La codification habituelle des shōjo implique d’avoir des personnages dotés de grands yeux afin d’y voir refléter leurs émotions, un triangle amoureux, et de nombreux flash-back et métaphores visuelles (comme l’arrière-plan rempli de fleurs).

Contrairement au shōnen, les histoires présentées dans les shōjo sont capables de toucher une tranche d’âge beaucoup plus large. On y trouve aussi bien des récits de magical girls, représentant le passage de l’enfance à l’âge adulte, des récits de la découverte du premier amour, jusqu’à des histoires bien plus profondes sur l’étude des blessures psychologiques le plus souvent retrouvés chez les adolescent(e)s japonais(es).

Les histoires destinées aux jeunes femmes et adultes se regroupent quand à elles sous l’appellation josei, et traitent de sujets plus matures, comme la préparation à la maternité.


Titres cultes : Nana, Fruits Basket, Fushigi Yugi, Marmelade Boy, Card Captor Sakura, Mars.


Seinen :

On parle de seinen manga pour les manga destinés à un public masculin adulte, ciblé en général sur les 18-30 ans, mais parfois destinés à des lecteurs plus mûrs encore.

Les sujets y sont généralement plus sérieux ou violents, et largement plus vastes : science-fiction, historique, anticipation, médical, horreur, psychologique, tranche de vie, humour potache, policier

Le style graphique en est affecté, avec une utilisation plus approfondie de la trame, des traits plus travaillés, une recherche plus poussée dans la mise en page. Enfin les personnages sont décrits comme plus complexes, pas aussi idéalistes (et idéalisés) que les personnages de shōnen. Il est assez fréquent d’y suivre les aventures d’un anti-héros, ou d’assister à la déchéance du personnage principal.

La grande majorité de ces séries cachent (de façon plus ou moins évidente) une critique acerbe de la société, et évoquent les engagement et les craintes de l’auteur.

Titres cultes : Akira, Monster, City Hunter (Nicky Larson), Quartier Lointain, Gunnm, Vagabond, Planètes, MPD Psycho, Coq de Combat, Berserk.
Source : Manga No Yume





Get this Related Posts Widget

6 commentaires:

  1. Pour ma part, le seinen est le genre le plus intéressant parmi ces trois. Il est plus diversifié et profond que les autres genres et il en ressort une meilleure expérience. J'ai commencé Vagabond il y a un an. J'en suis au 5ème tome et je suis carrément fan. Le dessin est juste sublime et l'histoire passionnante.

    RépondreSupprimer
  2. Je partage tout à fait ton avis. Même si certains shojo me plaisent également beaucoup mais au final ils sont assez peu, je suis plutôt difficile en la matière.

    RépondreSupprimer
  3. En même temps avec toutes les séries qui sortent maintenant il faut être très sélectif dans ses achats. Sinon on s'en sort plus ^^

    RépondreSupprimer
  4. A la fois très complète et concise cette présentation des principaux styles de mangas édités en France.
    Je me permets juste 2 petites rectifications : City Hunter est un shônen puisqu'il fut publié dans dans le shônen Jump à l'époque, et cela même si les thèmes abordés sont finalement très sombres.
    Quartier Lointain n'est pas non plus un seinen mais un gekiga. Même si le genre est plutôt morne depuis plusieurs décennies maintenant, il s'agit de mangas proches du quotidien des japonais destinés à un public adulte sans distinction de sexe. Une part non négligeable de l'oeuvre de Taniguchi s'y apparente.

    RépondreSupprimer
  5. Merci pour tes précisions, tu as parfaitement raison. Disons que ce petit "guide" s'adresse surtout au néophyte et que pour ne pas trop l'embrouiller les trois principaux genres sont déjà bien descriptifs de ce que l'on y retrouve.

    RépondreSupprimer
  6. Perso meme en étant un mec mon style préféré c'est les shojo et josei aprés c'est vrai que les seinen sont pas mal

    RépondreSupprimer

COUPS DE COEUR DU MOMENT :

un titre ? un auteur ?

REJOIGNEZ-NOUS SUR FACEBOOK

DOSSIERS / GUIDES

ARCHIVES