Ces BD qui ont marqué mon année

. . 3 commentaires:

Bientôt la fin de l'année, l'heure de jeter un dernier coup d'oeil sur le passé pour envisager la nouvelle année à venir. Petite rétrospective de ces albums qui m'ont marqué en 2010.

Pluto - Urasawa / Tezuka

Quand on demande à quelqu'un s'il lit du manga, et qu'il est peu familier au genre, il répond directement : Urasawa. Monster et 20th Century Boys ont durablement marqués les esprits. Alors quand on conjugue son nom avec celui du maitre Osamu Tezuka, on se doute d'avance que le titre va être une petite bombe. Dans une relecture magistrale d'une histoire d'Astro, Urasawa nous propose une nouvelle fois un manga de grande qualité.


Toute la poussière du chemin - Martin / Antunes

L'histoire de cet homme errant sur les routes américaines durant la grande dépression m'a beaucoup touchée. Le récit plein d'humanité et de justesse de Wander Antunes possède toutes les qualités d'un one-shot sur fond de contexte historique socialement fort. La description de cette Amérique perdue et pleine de misère mais qui ne vire jamais dans le misérabilisme possède un charme indéniable et nous rappelle que quand les temps sont difficiles, la fraternité et certainement la chose la plus importante qu'il nous reste.


Parker - Stark / Cooke

Parker est LA claque venue outre-Atlantique de l'année pour moi. Pas de super-héros, pas de pouvoirs, un récit déjà connu et largement adapté, des images en bichromie et pourtant : Darwyn Cooke nous offre une merveilleuse leçon de bande-dessinée dans ce polar noir magistralement mis en image. En un mot : un chef-d'oeuvre.




Le bleu est une couleur chaude - Julie Maroh

Le premier album d'une jeune auteure qui nous dévoile un univers très intime et une histoire qui, sans être d'une originalité folle, ne peut faire autrement que de vous bouleverser. Les histoires d'amour n'ont pas besoin d'être compliqués pour être déchirantes. Un hymne à la tolérance, un récit sincère et touchant servi par des dessins d'une grande classe.



Hé, mais attendez un peu… je suis en train de remonter l'archive de mes coups de cœur de l'année chronologiquement et à cet instant je me rends compte que les quatre titres cités ci-dessus font parti de la sélection officielle d'Angoulême ! Certainement plus qu'un hasard, un gage de leur grande qualité. Ne me demandez pas lequel j'aimerai voir gagner, j'en serais bien incapable… Mais il y en a d'autres qui ont tout autant marqué mon année :


Lydie - Lafebre / Zidrou

Encore un one-shot, c'est assez drôle et ce n'est même pas le dernier de la liste. Ce récit m'a littéralement tiré les larmes des yeux. Dans son ambiance rétro, l'histoire de ce quartier et de l'humanité dont il fait preuve m'a touché durablement. Encore une fois il est question de tolérance, d'acceptation de la différence et de fraternité. Des thèmes qui me sont chers et qui s'expriment magnifiquement dans cet album de Jordi Lafebre et Zidrou.


Ainsi va la vie - Gloris / Charve

Une ode à la génération Y, la culture geek comme on dit (ou devrais-je dire la "pop-culture"…). Un récit qui nous fait penser à Friends avec ses amis de longues dates et leurs petites tranches de vie. Mais au-delà des références qui nous rappellent notre enfance, une histoire profonde, des tourments, des vices, des souvenirs douloureux avec lesquels il faut apprendre à composer et surtout un bien bel hommage à cette génération que certaines personnes mal-intentionnées ont voulu marginaliser… (Encore un one-shot…)


Secrets : L'Angelus - Homs / Giroud

Nous quittons un peu les récits intimistes et sensibles pour une sorte d'enquête au travers l'histoire de l'art. Cette histoire inspirée d'un fait réel m'a complètement absorbée, à tel point que les jours suivants je n'ai pu m'empêcher de réaliser de nombreuses recherches sur le sujet. La conclusion de ce diptyque est certainement un des ouvrages que j'attends le plus impatiemment.


Bakuman - Ohba / Obata

Quand les auteurs de Death Note partagent avec nous leurs expériences de mangaka entre fiction et réalité. Une plongée dans l'univers de l'édition japonaise tout à fait fascinante. Une série que tout amateur du neuvième art se doit de lire et des leçons à tirer sur lesquels nos éditeurs frano-belges feraient bien de se pencher… Comment rendre passionnante l'histoire de deux jeunes lycéens voulant devenir mangaka ? Par un récit emprunté du shonen, un réalisme convainquant et un thème réellement instructif.

Back to Perdition - Marie / Vanders

On va finir cette liste avec ce titre. J'admire particulièrement le travail de scénariste de Damien Marie. L'auteur a su s'approprier les codes des meilleurs comics underground, noirs, crasseux et provocants. Il en ressort des titres d'une grande qualité et après avoir adoré son "Welcome to Hope" dont on pourrait presque dire que cette nouvelle série est une sorte de suite (thèmes similaires, même noirceurs et inhumanité des personnages…) c'est avec grand plaisir que j'ai retrouvé Marie accompagné du même Damien Vanders que dans l'oeuvre précédemment citée.


Voilà, certains diront qu'il y a au final peu de mangas et vraiment pas assez de comics dans cette liste. D'un côté c'est vrai et j'ai pourtant lu pas mal de mangas cette année, mais je ne voulais faire ressortir ici que les gros gros coups de cœur. Pour ce qui est du comic, vous avez raison, il en manque, je vais essayer de renouer un peu plus avec le genre pour l'année prochaine. J'espère que cette sélection vous a inspiré certaines lectures et également que vous prendrez plaisir à les découvrir si vous franchissez le pas. Pour les autres titres qui ne sont pas cités ici mais qui ont retenu mon attention, rendez-vous dans la rubrique coup de coeur !


Vous avez aimé cette chronique ? Pensez à vous inscrire à la newsletter et/ou au flux RSS pour être informé des prochaines publications.
Get this Related Posts Widget

3 commentaires:

  1. Pas de comics pour l'année 2010 ? Mais il y a Pluto, alors je passe l'éponge !

    RépondreSupprimer
  2. y a Parker tout de même, c'est pas n'importe quel comic ^^

    RépondreSupprimer
  3. Mais tu le dis toi même "pas de super-héros, pas de pouvoirs" ! c'est vrai je chipote mais on se refait pas.

    RépondreSupprimer

COUPS DE COEUR DU MOMENT :

un titre ? un auteur ?

REJOIGNEZ-NOUS SUR FACEBOOK

DOSSIERS / GUIDES

ARCHIVES